Des contenants plus écologiques au quotidien

266

Faire le choix de se tourner vers une alimentation bio et zéro déchet est un premier changement considérable. Pour aller encore plus loin dans la préservation de sa santé et de l’environnement, il existe également des alternatives plus écologiques du côté de leurs contenants.

Feuille d’aluminium, boîte en plastique, cellophane, sac de congélation… vous souhaitez préserver au mieux vos aliments afin d’éviter le gaspillage alimentaire? C’est une bonne chose. Pourtant, nombre de ces contenants sont loin d’être écologiques et pourraient même avoir des effets négatifs sur notre santé.

Le verre avant tout

C’est particulièrement le cas des boîtes en plastique dans lesquelles nous mettons habituellement les restes de nos repas et qui contiennent des perturbateurs endocriniens. Ces substances, comme le bisphénol A, présentes dans l’air, l’eau, le sol ou les poussières, sont nocives pour la santé, même lorsque nous y sommes faiblement exposés. En interagissant avec le système hormonal, elles peuvent être à l’origine de malformations congénitales, de retards de développement, d’infertilités ou encore de certains cancers hormonodépendants.

Pour éviter au maximum l’usage du plastique, mieux vaut privilégier le verre, matériau recyclable à l’infini. Idéaux pour stocker les aliments en vrac, les bocaux en verre le sont aussi pour congeler les restes et éliminer les sacs de congélation de notre quotidien. Au réfrigérateur aussi, privilégiez les boîtes en verre pour garder au frais votre repas pour le lendemain.

Les boîtes en inox

Les boîtes en plastique sont également celles que l’on utilise le plus pour transporter notre repas au travail. Et pourtant, une autre alternative plus écologique existe également: l’inox. Matériau sain, il se retrouve d’ailleurs sous la forme de boîtes à plusieurs étages. Comme celles proposées par la société bruxelloise de boîtes réutilisables Tiffin, qui s’inspire des contenants qu’utilisent les Indiens pour transporter leur déjeuner. Recyclables, isothermes et étanches, elles ne contiennent aucune substance comme c’est le cas pour le plastique. Cette boîte est également de plus en plus sollicitée par des professionnels de la restauration qui luttent contre le gaspillage d’emballages. Ils proposent d’ailleurs à leurs clients de commander leurs plats à emporter dans un Tiffin tout en y incluant une réduction sur le prix.

Ph. Tiffin

Les bee’s wrap

Il existe également une alternative beaucoup plus écologique aux feuilles d’aluminium et aux films plastiques que l’on utilise au quotidien pour recouvrir nos plats: le bee’s wrap. Inventé en 2012 par une mère de famille américaine, il fait de plus en plus d’émules dans la communauté du zéro déchet. Et pour cause, il est fabricable soi-même. Il suffit dès lors de recouvrir un tissu de récupération avec de la cire d’abeille et de le passer au four. Cette technique permet de rendre le tissu imperméable et réutilisable afin de l’utiliser sans danger sur nos plats tout en les préservant de l’humidité. Le bee’s wrap permet également d’emballer le fromage et le beurre. Une invention simple, efficace et écologique qui se lave simplement au savon et à l’eau.

Ph. Instagram

Les sacs en vrac

Que ce soit pour transporter ses aliments en vrac (riz, pâtes, fruits, légumes, noix, farine…) ou pour chercher son pain chez le boulanger, les sacs à vrac sont les contenants écologiques incontournables à posséder chez soi. De préférence en coton bio, ils remplacent à eux seuls les sachets en plastique, ou en papier, pour une version réutilisable, lavable et disponible en plusieurs tailles. Vendus dans les nombreux magasins de vrac, ils sont également facilement réalisables avec quelques bases de couture à partir d’anciens tissus.

Ph. Unsplash

Laura Sengler