Tips & Trends : Un mois (et plus) pour découvrir ce qu’il y a près de chez vous, ça vous dit ?

209
Ph. Pixabay

Après le mois sans alcool, sans viande ou sans déchet : voici un nouveau challenge très intéressant : le mois sans supermarché. L’objectif de ce « Février sans supermarché » est, avant tout, de soutenir les petits producteurs locaux et réinvestir les marchés.

Pas de panique : se passer des supermarchés est beaucoup plus facile qu’on ne pourrait l’imaginer. Près de chez vous ou de votre travail se trouve sans aucun doute un nombre incroyable de petites enseignes et épiceries locales dans lesquelles vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour manger localement, sainement et de saison. Cette initiative qui nous vient de Suisse permet d’ « d’encourager les commerces indépendants, redécouvrir les épiceries de quartier, soutenir les petits producteurs, favoriser la vente en vrac et le commerce local, repeupler les marchés (…) », expliquent les organisateurs suisses de « En vert et contre tout ». L’idée est donc tout simplement de favoriser le circuit court, très important pour notre économie.

Un message fort !

Mais attention, il n’est pas question ici de boycotter les supermarchés. Il s’agit « de réapprendre à varier les sources d’approvisionnement », peut-on lire sur le site « En vert et contre tout ». La réflexion va même encore plus loin : cette initiative est l’occasion de lancer un message fort aux grandes surfaces en leur montrant qu’on n’est pas d’accord avec leurs produits suremballés qui ont parcouru des centaines de kilomètres avant d’atterrir dans nos assiettes. A l’heure où les jeunes et les moins jeunes tentent de se faire entendre sur le climat, il est également temps de montrer qu’on attend dans nos assiettes des produits locaux, sains et qui, plus est, respectueux de l’environnement!

Alors quelles épiceries locales ou places de marché comptez-vous envahir à partir d’aujourd’hui ?

Maïté