Un mauvais manager rend malade

455
Ph. Pexels

Les employés travaillant auprès d’un mauvais manager sont deux fois plus souvent absents (14 %) pendant de longues périodes que ceux qui sont convaincus du leadership de leur supérieur (7 %), selon une étude de Securex.

Leur risque d’avoir un burn-out est doublement plus important, cela alors qu’un peu plus d’un tiers (35 %) des salariés sondés ne sont pas convaincus des capacités de leadership de leur manager. Le manager, de son côté, s’attribue un meilleur score.

Seuls 13 % estiment ainsi qu’ils n’ont pas les compétences suffisantes. Ils se surestiment souvent. Alors que 82 % d’entre eux croient inspirer avec leur vision du futur, seule la moitié (52 %) des employés se disent effectivement inspirés. Lorsqu’ils motivent les employés, ces chefs grossissent également leurs capacités (86 % contre 60 %).