[Jeu vidéo] Ace Combat 7 Skies Unknown – La bonne surprise de ce début d’année

468

Et si 2019 était non pas une année de transition, mais l’année de toutes les surprises ? En tout cas, l’année commence fort avec Ace Combat 7 Skies Unknown sur PS4, Xbox One et PC.

Après quelques semaines d’accalmie, Ace Combat 7 est la première grosse sortie vidéoludique de l’année. Lancée en 1993, cette saga de combats aériens était en perte de vitesse ces dernières années. Très en vogue à la fin des années 90 et au début des années 2000, les jeux d’avions sont désormais devenus rarissimes. Que vous soyez fan du genre ou pas, Ace Combat 7 est l’occasion unique d’enfiler votre blouson et vos lunettes d’aviateur et de vous prendre pour Tom Cruise dans «Top Gun».

Des graphismes splendides

Aucune inquiétude à avoir si vous n’avez jamais joué aux épisodes précédents ou même si vous n’avez jamais pris les commandes d’un avion virtuel, Ace Combat 7 (ACE7) se veut orienté «arcade» et accessible à tous, et c’est réussi. Le mode campagne propose trois niveaux de difficulté. Par contre, mieux vaut ne pas se planter dans son choix, car on ne peut pas le modifier une fois que l’histoire a commencé. Enfin, une petite aide au pilote permet également de réduire les dégâts subis lors d’une collision. Après ces détails d’ordre pratique, il est temps de décoller.

Et en parlant de décoller, la première chose que ACE7 fait, c’est de décoller la rétine. Sur la version PS4 Pro que nous avons testée, les graphismes sont vraiment bluffants. Les nombreuses cinématiques sont de toute beauté, tout comme la modélisation des avions. Le jeu tourne dans une fluidité parfaite et même à plus de 3.000 km/h dans des combats aériens épiques, aucun ralentissement ne vient gâcher le plaisir de jeu. Certains effets sont également visuellement magnifiques comme lorsqu’on traverse un nuage de pluie ou une tempête.

Histoire de profiter un peu plus de ces graphismes, comme dans certains jeux de course, après chaque mission il est possible d’accéder à la rediffusion de la partie en prenant le contrôle des caméras. Du côté de la maniabilité, ACE7 est également une excellente surprise. Le jeu est étonnamment facile à prendre en main pour les débutants tout comme il peut se montrer exigeant pour les joueurs les plus expérimentés. Pour néophytes, il «suffit» de bien sélectionner sa cible, de maîtriser les différents types de missiles, d’être un peu habile quand il le faut et de profiter du spectacle.

La campagne principale se déroule en 2019 et met en scène une guerre entre deux nations fictives. Elle comporte 20 missions aux objectifs variés (protection d’appareil, défense de zone, attaque de cibles au sol ou sur mer, affrontements aériens…). Chaque mission dure environ 30 minutes et permet de gagner des points utiles pour débloquer des avions, des armes et des améliorations via un arbre de compétences. La difficulté est bien présente et il faudra parfois s’y reprendre à plusieurs reprises pour mener à bien la mission. Les voix du jeu étant uniquement disponibles en anglais et en japonais, les non anglophones devront lire les sous-titres pour comprendre le scénario et les changements d’objectifs. Dans le feu de l’action, ce n’est pas toujours évident.

Une quinzaine d’avions de chasse réels sont reproduits dans le jeu comme des F-15, des F-16, des Mirage ou des Rafale. Du désert à des zones polaires, en passant par des montagnes et des forêts, Ace Combat 7 propose des environnements variés et la campagne vous tiendra en haleine pendant un peu plus de dix heures.

En multi et en VR

Une fois les 20 missions de la campagne terminées, vous pouvez les refaire pour gagner des crédits ou tenter d’atteindre le meilleur grade possible. Vous pouvez également y replonger en mode «Libre». Ace Combat 7 dispose également d’un mode multijoueur en ligne. Il est néanmoins plutôt léger avec seulement deux modes de jeu: Deathmatch et Deathmatch par équipe. Enfin, la version PS4 est dotée d’un atout qui devrait convaincre les possesseurs du PS VR: un mode de jeu spécialement conçu pour le casque de réalité virtuelle. Au programme: un prologue et trois missions exclusives. Uniquement jouable en vue cockpit, l’immersion est incroyable… un peu trop même. En effet, il vous faudra avoir l’estomac bien accroché pour tournoyer dans les airs à près de 3.000 km/h. Surtout que le sac à vomi n’est pas fourni avec le jeu! Néanmoins, pour sa beauté et pour son immersion, l’expérience proposée mérite le détour pour les possesseurs du PS VR.

En conclusion

On ne l’avait pas vu venir et pourtant, Ace Combat 7 est la surprise de ce début d’année. Le jeu est splendide, fun, facile à prendre en main tout se montrant parfois très exigeant. Amateur d’aviation ou pas, il vous occupera pendant un peu plus de 10h. Ce n’est pas très long, mais l’expérience mérite vraiment le coup d’œil. (tw)

Découvrez le trailer de lancement :

 

REVIEW OVERVIEW
Ace Combat 7 (PS4, Xbox One, PC)
SOURCEThomas Wallemacq