Le Liechtenstein fête ses 300 ans

218
AFP / Fabrice Coffrini

La Principauté du Liechtenstein a commémoré le 300e anniversaire de sa création mercredi à Vaduz. C’est le prince héritier Aloïs qui a prononcé l’allocution devant un parterre de 450 invités.

Aloïs II est revenu sur les 300 ans qui se sont déroulés depuis que l’empereur romain-germanique Charles VI éleva la petite monarchie alpine au rang de principauté, le 23 janvier 1719. Il est un des rares Etats du continent à vivre en paix dans des frontières inchangées depuis sa création, a-t-il déclaré, selon le texte de son discours.

« La principauté ne s’est jamais portée aussi bien qu’aujourd’hui », a ajouté le prince héritier auquel son père, le prince régnant Hans-Adam II a confié la conduite des affaires de l’Etat en août 2004. Et l’héritier de la couronne de relever qu’un des facteurs de ce succès est notamment une bonne collaboration avec ses voisins.

« Dans les secteurs de la formation et de la santé, ils nous garantissent des prestations de très haut niveau ». Portant un regard sur l’avenir, Aloïs II a assuré que c’est en collaborant avec la population qu’il entend tracer la suite du chemin.

38.000 habitants

La population a justement été associée aux festivités notamment sous la forme d’une marche réunissant quelque 900 représentants des onze communes qui composent la principauté. Elle les a menés jusqu’au « Scheidgraben » à Schaan, qui relie les deux parties du pays nommées Unterland et Oberland, une notion peu connue hors des frontières liechtensteinoises.

L’année de naissance de ce pays de 160 km² sera dignement fêtée en 2019. Un autre point fort aura lieu le 15 août, jour de la « Fête nationale 300 ». L’occasion sera donnée à chacun des 38.000 habitants du pays d’y participer d’une manière ou d’une autre sur une place publique. Cette action doit renforcer le sentiment d’appartenance à la collectivité liechtensteinoise.