Un tortionnaire de chevaux condamné à de la prison ferme

298
ANDREJ ISAKOVIC / AFP

En France, un homme a été condamné à un mois de prison ferme pour maltraitance envers ses chevaux. Une peine considérée comme trop faible pour de nombreux défenseurs des animaux.

Ce vendredi 18 janvier, dans le département français des Vosges, le tribunal correctionnel d’Épinal a traité une affaire de maltraitance animale. Un homme de 56 ans était accusé d’avoir maltraité ses chevaux.

Des chevaux affamés et des boxes trop petits

Plusieurs faits lui étaient reprochés. Tout d’abord, des voisins dérangés par une forte puanteur se sont rendus chez l’homme et affirment avoir découvert le cadavre d’un poney. Plus tard, le voisinage a alerté les autorités compétentes au sujet de l’extrême maigreur d’une jument et de son poulain, rapporte le quotidien local Vosges Matin. Lors de son audition, le propriétaire s’était justifié en indiquant que la jument « venait de mettre bas et son poulain tirait beaucoup » et que « pour cette race, c’est normal d’être aussi maigre ».

Cette défense n’avait cependant pas réussi à convaincre les gendarmes. En se rendant sur les lieux, ils ont constaté et confirmé l’état de maigreur des animaux. Ils ont également dénoncé des conditions de logement inadéquates, avec notamment des boxes tellement petits que les chevaux ne pouvaient même pas s’allonger.

Une peine trop clémente ?

Bien qu’en décembre dernier, des riverains ont affirmé avoir découvert le corps d’un autre poney décédé, le propriétaire ne comparaissait pas pour cette dernière affaire. Pour les actes de maltraitance précédents, il a été condamné à un mois de prison ferme et à l’interdiction de posséder un équidé durant cinq ans, ce qui est la durée maximale actuellement prévue par les textes de loi en France.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux défenseurs des animaux ont regretté la relative indulgence du tribunal. « 1 mois ce n’est pas cher payé », « 1 mois ce n’est pas assez, il mériterait 10 ans de prison », « Peu cher payé vu la souffrance de l’animal. Une honte. Ce propriétaire ne devrait plus posséder d’animaux », ont ainsi commenté certains internautes.

#Vosges : le tribunal correctionnel d'#Epinal a condamné un homme pour #maltraitance sur #animaux, après avoir été dénoncé par des voisins qui observaient des #chevaux d'une extrême maigreur

Posted by Vosges Matin on Sunday, January 20, 2019