Des fientes de pigeons à l’origine de deux décès dans un hôpital

609
Ph. Natalia KOLESNIKOVA / AFP

L’affaire fait grand bruit au Royaume-Uni. Deux patients de l’hôpital de Glasgow sont morts, infectés par un champignon qui se trouve dans les fientes de pigeons.

En Écosse, deux patients de l’hôpital Queen Elizabeth University de Glasgow sont décédés de manière rarissime. En effet, ils ont contracté une infection fongique provenant de fientes de pigeons. Alors qu’ils étaient hospitalisés, ils ont attrapé la maladie après avoir inhalé le cryptococcus neoformans, un champignon microscopique se retrouvant dans les déjections de pigeons.

Des pigeons dans une salle des machines

Une enquête a été ouverte pour comprendre comment ces patients ont pu respirer ce champignon. Une pièce de l’hôpital, non ouverte au public, a été identifiée comme source probable de cette contamination. Il s’agit d’une salle des machines dans laquelle des pigeons ont réussi à s’introduire. Le système de ventilation a fait le reste en propageant le champignon jusqu’aux chambres des deux personnes décédées.

L’hôpital a confirmé qu’un petit nombre de patients vulnérables avaient reçu un traitement pour être protégés contre cette infection aéroportée. Selon la BBC, des unités mobiles destinées à filtrer l’air ont également été installées dans des zones spécifiques de l’hôpital, comme précaution.

Pas d’autres cas dans l’hôpital

Ce week-end, la microbiologiste Teresa Inkster a expliqué que « les cryptococcus vivent dans l’environnement partout dans le monde mais ils causent rarement des infections aux humains. Les personnes peuvent être infectées en respirant ce champignon microscopique, mais la plupart des gens qui y sont exposés ne deviennent pas malades ».

L’experte s’est voulue rassurante en ajoutant qu’il n’y avait pas eu d’autres cas à l’intérieur de l’hôpital depuis que des mesures de contrôle avaient été mise en place. La présence de pigeons dans une pièce de cet hôpital dernier cri inauguré en 2015 soulève néanmoins de nombreuses questions.