Les trois plus beaux parcs de l’Ouest américain

368
Ph. unsplash

L’Ouest américain a beaucoup à offrir: une nature préservée et impressionnante, des routes qui s’étirent à l’infini et une vie nocturne exubérante (hello, Las Vegas!). Raison pour laquelle un road-trip dans les impressionnants parcs nationaux de l’Ouest est un must sur votre bucketlist. Et si vous avez l’intention de vous lancer dans un voyage aussi inoubliable, vous devez absolument faire ces trois attractions.

Death Valley

Qu’est-ce qu’un road-trip dans l’Ouest américain sans Las Vegas? Commencez votre voyage par quelques nuits de folie dans cette ville extravagante, après quoi vous embarquerez (avec un paquet de dollars en moins – merci les casinos!) dans un véhicule de location en direction du Death Valley National Park. Les rues congestionnées de Vegas céderont bien vite la place à de vastes étendues désertiques et des formations rocheuses, car ici vous passerez en moins de temps qu’il ne faut pour le dire de la ville luxueuse à un no man’s land.

Ph. unsplash

Après deux bonnes heures de route, vous arriverez à Bluff, un petit village appelé «the gateway to Death Valley» (NDLR: la porte d’entrée de la Death Valley). Pour votre séjour, vous aurez ici un choix réduit. Les motels sont comme dans les films: un peu décrépis et au bord de la route. Dans l’un des restos, vous pourrez déguster une délicieuse pizza et quelques bières locales (non, nous les Belges, nous ne déboursons pas 8 dollars pour une Stella!) pour le rafraîchissement indispensable. La Death Valley est en effet un des endroits les plus chauds sur terre. Si vous partez en reconnaissance dans le parc, mieux vaut tenir compte des températures qui peuvent atteindre 50 degrés.

À l’entrée (aussi appelée «Hell’s Gate», soit la porte de l’enfer), plusieurs panneaux affichent le même avertissement: «Extreme heat danger! Do not hike after 10 a.m.»(danger de chaleur extrême! Ne pas se promener après 10 h du matin). C’est vrai: il y fait comme dans un four! Mais si pour cette raison vous n’attendez pas grand-chose de ce parc, vous avez tout faux! Vous y découvrirez de magnifique dunes de sable, de gigantesques canyons, des rochers colorés et de vastes étendues de sel. Vous rallierez en auto des endroits toujours plus beaux, si bien que vous oublierez vite la chaleur insupportable.

Yosemite

Yosemite, LE parc de l’Ouest américain, a tout: une nature magnifique et apaisante, de gigantesques chutes d’eau, la vie sauvage, l’aventure… Et les Américains le savent très bien. Séjourner dans le parc est hyper cher. Si vous cherchez une solution qui ne grèvera pas votre budget, mieux vaut acheter le matériel de camping chez Walmart. Passez une nuit dans le village de ski Mammoth Lakes (super sympa!) et partez aux petites heures pour un camping «first come, first serve» (NDLR: premier arrivé, premier servi). C’est ainsi que nous sommes entrés en possession d’un petit emplacement à Porcupine Flat, où nous avons planté notre tente à 2.300 m d’altitude.

Les lacs bleus, les gigantesques séquoias et les montagnes majestueuses font de ce parc un endroit à couper le souffle que vous devez absolument mettre à votre planning. Même si le panneau «Attention campers: bear active on campground» (NDLR: attention, campeurs, ours actifs sur le camping) installé à l’entrée du camping est un peu stressant. Pendant les soirées glaciales passées autour du feu de camp, vous pouvez admirer les étoiles sur un ciel d’encre. Ce sont ces petites choses qui font que le Yosemite est de loin le plus beau parc.

Ph. unsplash

Bryce Canyon

Si vous n’avez encore jamais entendu parler de Bryce Canyon, vous n’êtes pas le seul. C’est l’un des plus petits parcs et on le surnomme «le petit frère du Grand Canyon». Si vous partez du Yosemite, vous devez voyager pendant près de 7 heures à travers le désert du Nevada. Ce voyage constitue une expérience très particulière: vous apercevez les paysages les plus dingues au milieu de nulle part et vous n’y croiserez pratiquement pas la moindre auto.

Ph. Jay Carpio

Bryce Canyon est la perle cachée des parcs nationaux. Il se compose de plusieurs formations rocheuses en calcaire et en grès, aussi appelées «cheminées de fée», qui sont dues à l’érosion. Pratiquement personne ne descend dans le canyon, si bien que vous y aurez une paix royale. Un vrai must, bien plus beau que le Grand Canyon (où vous serez bousculé par les autres touristes – no fun!).

Il y a tellement de chose à voir que choisir, c’est perdre. Mais vous allez à coup sûr tomber sous le charme de ces trois parcs. Un road-trip à travers l’Ouest américain est synonyme de voyage fantastique, où vous découvrirez que la nature est grandiose en Amérique.

Ph. unsplash

En pratique

Nous avons d’abord rallié New York en avion, où nous avons pris un vol intérieur pour Las Vegas avec la compagnie Spirit Airlines (soit le Ryanair américain). Des billets bon marché? Check!

Si vous projetez de visiter plusieurs parcs nationaux, mieux vaut acheter un passe «America the beautiful». Cette carte coûte 80 dollars (environ 70 euros) et vous donne accès pendant un an à tous les parcs nationaux. Plus d’infos sur www.nps.gov.