La 7e étape du Dakar 2019 pour Peterhansel (autos) et Sam Sunderland (motos), Loeb doit lâcher prise

108

Le Français Stéphane Peterhansel (Mini) a remporté en autos la 7e étape du Dakar, disputée à San Juan de Marcona sur 387 km dont 323 de spéciale, lundi au Pérou. « Monsieur Dakar » avait perdu près de 20 minutes dimanche, il s’est ressaisi en dominant la spéciale de San Juan de Marcona avec 4 minutes 33 d’avance sur Nani Roma (Mini) et 9 minutes 28 sur Carlos Sainz (Mini), deux Espagnols. Il s’agit de la deuxième victoire d’étape de Peterhansel sur le Dakar cette année.

Le Français Sebastien Loeb, neuf fois champion du monde des rallyes WRC, a connu de gros problèmes électriques et perd près de 40 minutes dans la spéciale. Il termine à 28 minutes 27 secondes de son compatriote. Au général, le Qatari Nasser al-Attiyah (Toyota), 4e lundi à 11:58., conserve la tête devant Peterhansel (à 29:16.) et Roma (à 37:59.). Loeb, vainqueur la veille, glisse à la 4e place, à 54:12.

Chez les motos, la victoire est revenue au Britannique Sam Sunderland (KTM), qui s’est repris aussi de ses déboires de la veille. Il devance d’une minute et 51 secondes le Chilien Juan Ignacio ‘Nacho’ Cornej (Honda). L’Américain Ricky Brabec (Honda) est 3e à 6 minutes 30 mais reprend sa première place au général au détriment du Chilien Pablo Quintanilla (Husqvarna), qui a perdu 21 minutes dans l’aventure lundi. Sam Sunderland est 4e et est à moins de dix minutes de Brabec (9:58.).

Au classement général, Brabec devance l’Australien Toby Price (KTM) de 6:55 et le Français Adrien van Beveren (Yamaha) de 7:47. La journée a été aussi marquée par les tonneaux au sortir d’une dune du Russe Sergei Kariakin, 2e en catégorie SxS. La roue avant-gauche de son véhicule BRP a été arrachée.

Mardi, la caravane doit rallier San Juan de Marcona à Pisco sur 575 km dont 360 de spéciale. Cette 41e édition du Dakar s’achève jeudi à Lima.

Source: Belga