Venezuela: au moins deux morts après une panne de courant dans un hôpital

170

Au moins deux patients sont morts à la suite d’une coupure d’électricité prolongée dans l’un des plus grands hôpitaux du Venezuela, à Caracas, d’où une centaine de personnes ont été évacuées, ont annoncé samedi des sources syndicales. « Deux patients qui se trouvaient dans un état grave sont morts », a affirmé sur Twitter Mauro Zambrano, un responsable syndical des Hôpitaux et cliniques de Caracas, tandis qu’un autre dirigeant syndical, Dennis Guedez, a assuré à l’AFP que « plusieurs patients en soins intensifs » étaient décédés.
La panne de courant à l’Hôpital universitaire de Caracas (HUC) a débuté dans l’après-midi et se prolongeait dans la nuit.
Le ministre de l’Energie électrique, le général Luis Motta Domínguez, a attribué l’incident à « une attaque systématique de l’empire pour essayer de créer le chaos », dans une déclaration à la télévision gouvernementale.
Nicolas Maduro, réélu le 20 mai lors d’un scrutin boycotté par l’opposition, a entamé jeudi un deuxième mandat de six ans, dont la légitimité est contestée par plusieurs gouvernements, dont celui des Etats-Unis.
Une centaine de personnes – médecins, employés et patients – ont été évacuées à titre préventif de l’hôpital, selon des pompiers.
« Nous nous éclairons avec les téléphones portables, l’un des patients décédés était traité pour pneumonie et est mort après la panne d’électricité », a affirmé à l’AFP un employé de garde, sous couvert d’anonymat.
« Tout l’hôpital est dans l’obscurité totale (…). Les portes des urgences ont été ouvertes pour recevoir la lumière de la lune », ont raconté d’autres employés.
La situation des hôpitaux vénézuéliens, touchés par une pénurie de matériel, s’est encore aggravée avec de nombreuses pannes d’électricité et des problèmes d’approvisionnement en eau, selon une enquête menée en novembre par l’ONG Médecins pour la santé.
Le Venezuela traverse une profonde crise économique et de nombreux Etats du pays connaissent régulièrement des coupures de courant.
Le pays est frappé en outre par une inflation galopante et manque cruellement de denrées alimentaires, de médicaments et de tous types de biens de consommation courante.

source: Belga