En quatre mois, six festivaliers australiens sont morts d’overdose

86

Une jeune femme de 19 ans a perdu la vie après avoir consommé une substance non identifiée lors d’un festival de musique à Sydney, a indiqué la police dimanche. C’est la sixième personne à mourir d’overdose depuis le début de la saison estivale en Australie. La victime s’est écroulée vers 18h samedi, avant de périr à l’hôpital, selon un communiqué de la police. Elle a ingéré une « substance non identifiée ». La police est toujours en train d’examiner les circonstances de sa mort.
Environ 11.000 personnes ont assisté au festival, dont la chanteuse américaine Nicki Minaj était la tête d’affiche. 146 festivaliers ont été fouillés, dont 54 étaient en possession de drogue.
L’incident, le cinquième en Nouvelle-Galles du Sud depuis le début de l’été austral, va sans doute accentuer la pression sur les autorités pour autoriser les tests de dépistage de pilules lors des festivals de musique. Ce dispositif, qui permet de savoir ce que contient la substance, a été testé en avril 2018, mais les gouvernements de Nouvelle-Galles du Sud et de Victoria refusent de les autoriser, craignant qu’ils servent de « feu vert » pour la consommation de drogues dures.
« Le processus risque de donner aux festivaliers un faux sentiment de sécurité, que les drogues sont sans danger », a indiqué le ministre en charge de la police en Nouvelle-Galles du Sud, Troy Grant, à la chaîne SBS.
Les pilules d’ecstasy trouvées en Australie sont parmi celles qui contiennent le plus de substances dangereuses (mortelles) dans le monde.

Source: Belga