Plus de 10.000 demandeurs d’asile ont reçu un statut protégé en 2018

74

Le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) a accordé en 2018 un statut de protection à plus de 10.000 demandeurs d’asile, a-t-il indiqué vendredi. Le CGRA a pris 16.545 décisions l’an dernier à propos de 21.159 demandeurs d’asile. Dans 49,1% des cas, le commissariat a jugé que le demandeur avait besoin d’être protégé. Il a dans ce cadre accordé 7.577 statuts de protection, concernant 10.483 personnes, dont des enfants mineurs qui accompagnaient leurs parents.

La reconnaissance du statut de réfugié représentait 39,8% des décisions prises. Ce statut est octroyé aux personnes qui ont quitté leur pays d’origine parce qu’elles craignent d’y être persécutées en raison de leur nationalité, de leur race, de leur religion, de leur conviction politique ou de leur appartenance à un groupe social déterminé, selon les termes de la Convention de Genève. Dans 9,3% des cas, le CGRA a accordé le statut de protection subsidiaire, à des personnes qui couraient un risque réel de subir un préjudice grave en cas de retour dans leur pays d’origine.

Fin 2018, le CGRA avait encore 5.015 dossiers à traiter. Malgré la forte augmentation des demandes au second semestre, l’arriéré du commissariat reste relativement limité (de 800 à 1.000 dossiers). « Pour les mois à venir, il faudra tenir compte d’une forte hausse du flux des dossiers provenant de l’Office des étrangers », prévient toutefois le commissariat dans un communiqué. « Cela entraînera une augmentation de la charge de travail. Pour éviter un retard trop important dans le traitement des dossiers, le CGRA aura besoin de ressources supplémentaires. »

Source: Belga