Une nouvelle application de rencontres rappelle la série Black Mirror

250
Jonathan Prime / Netflix

Combien de temps devez-vous rester avec votre nouveau partenaire ? L’application “Juliet – Matchmaker” décide pour vous. Julian Alexander, un programmateur de 24 ans, a créé une application de rencontres rappelant celle de l’épisode “Hang the Dj” de la série dystopique Black Mirror.

Tinder, prends garde à toi. Julian Alexander, un programmateur de 24 ans, a été repéré par Forbes grâce à son AMA Reddit sur sa nouvelle application de rencontres. Il a créé “Juliet-Matchmaker”, une app’ qui choisit elle-même la durée d’une relation. 12 h, 15 jours, 3 mois ? C’est Juliet qui choisit !

Après “expiration du match”, les deux ex-partenaires remplissent des renseignements sur leur expérience. A partir des nouvelles informations, Juliet se charge de trouver une autre personne encore plus compatible. Jusqu’à trouver l’âme sœur ?

Un lien avec l’épisode “Hang the DJ”

Le concept, a priori novateur, n’est pas sans rappeler “Hang the DJ”, le quatrième épisode de la quatrième saison de Black Mirror. Dans la série Netflix, les personnes sont à la recherche de leur compagnon idéal, compatible à 100% ou presque. Un algorithme choisit le partenaire, la durée de la relation et estime à combien de pourcentage, deux personnes sont faites l’une pour l’autre.

Comme dans Black Mirror, les utilisateurs de Juliet n’ont le droit de voir qu’une femme ou un homme à la fois. Julian Alexander explique sur son Reddit AMA: “Mes amis et moi étions fatigués de toutes les applications de rencontres actuellement sur le marché, balayant sans fin avec peu ou pas de résultats. J’ai décidé de prendre les choses en main et de faire bouger les choses”. Il connaît un franc succès et cumule aujourd’hui 7.800 ”upvotes” sur le site web communautaire.

Aucun lien direct n’existe entre l’application et la série futuriste. Mais le concepteur de Juliet a tout de même répondu à un internaute frappé par la similitude : “Je suis un grand fan de Black Mirror”.

Black Mirror, une série de plus en plus réelle ?

L’année dernière, la comparaison avait déjà été faite entre la série Netflix et une autre application. En Chine, “Credo” permet aux utilisateurs de noter des personnes, tout comme dans le premier épisode de la saison 3. Dans la série, les personnages ne vivent qu’à travers une sorte d’Instagram où leur influence dépasse la limite du numérique. Plus elles sont proches de 5, la note maximale, plus elles auront un statut élevé dans la société.

Et bien, “Credo” s’inspire du même principe. Le score peut aller de 0 à 360 sachant qu’en-dessous de 180, la réputation n’a rien de respectable. Les “mauvais élèves” peuvent être interdits d’achat de titres de transport, par exemple.