Pour avoir l’air cool sur Instagram, fermez les yeux et souriez!

183
Instagram / piamuehlenbeck

« Shmile », c’est la nouvelle pose tendance sur Instagram. Le principe : fermer les yeux tout en souriant pour avoir l’air totalement épanoui, relate le Daily Mail.

Instagram et ses tendances… On ne compte plus les jolies filles aux corps de rêve, au maquillage parfaitement réalisé, adoptant des postures avantageuses les faisant paraître encore plus élancées qu’elles ne le sont déjà. Si vous voulez vous mettre au niveau des influenceuses, il va falloir adopter le «shmile ». Le néologisme est la contraction entre « sh » de shut eyes (yeux fermés) et « mile » de smile (sourire).

Un air insouciant et épanoui

C’est la nouvelle tendance de 2019 sur le réseau social. Elle a déjà été adoptée par la danseuse américaine, Maddie Ziegler, l’ancienne Miss France, Camille Cerf,  ou la micro-célébrité australienne, Gabby Epstein…

Pourquoi fermer les yeux sur une photo ? Volontairement on veut dire. Yeux fermés a souvent rimé avec photo ratée. Mais aucune de ces filles n’a été éblouie par le flash de l’appareil ou par le soleil. D’après le Daily Mail, garder les paupières closes donne un air épanoui et détendu. Ajouter à cela un large sourire pour le côté insouciant et espiègle. Ainsi toutes les lignes du visage sont lissées. Levez la tête plus ou moins haut selon votre degré de bonheur, et là,  vous êtes au top.

Derrière l’image cool, l’angoisse des jeunes

Loin de la vitrine cool et détachée des inluenceuses, Instagram a été classé comme le réseau social ayant le plus mauvais impact sur la santé et le bien être des jeunes, selon une étude menée par la RSPH et le Mouvement pour la santé des jeunes (YHM), début 2017. Shirley Cramer, directrice générale de l’ONG britannique, met en avant le mal-être que peut créer l’écart entre l’image sur les réseaux et la vraie vie : « Il est intéressant de voir que les classements Instagram et Snapchat sont les pires pour la santé mentale et le bien-être – les deux plates-formes sont très axées sur l’image et il semblerait qu’elles suscitent des sentiments d’inadéquation et d’anxiété chez les jeunes ».