Proximus confirme son plan de « transformation » avec la perte de 1.900 emplois

135
Belga . J. A. Gekiere

Proximus a confirmé jeudi son plan de « transformation » avec la perte de 1.900 emplois et 1.250 engagements, « afin d’évoluer d’une entreprise de télécommunications à un fournisseur de services digitaux », peut-on lire dans un communiqué de l’entreprise télécom.

Au cours des trois prochaines années, Proximus prévoit 1.250 recrutements dont 750 recrutements supplémentaires pour l’extension de ses activités ICT dans les différentes filiales ainsi que 500 profils supplémentaires dans les nouveaux domaines digitaux au sein de Proximus SA. En outre, l’entreprise « envisagera également la possibilité de réduire davantage son personnel d’environ 1.900 collaborateurs au cours des 3 prochaines années, en ligne avec la réduction prévue de la charge de travail ». Proximus a indiqué entamer « dès aujourd’hui des discussions avec ses partenaires sociaux en vue de définir un nouveau cadre social et réaliser de nouvelles réductions des coûts ».