Votre enfant reçoit des étrennes ? Et si vous pensiez à son avenir !

Les étrennes font partie de ces traditions qui perdurent. Leurs origines remontent d’ailleurs à la Rome antique. En ce début de nouvelle année, votre enfant va peut-être recevoir des étrennes. Que faire de cet argent pour qu’il soit utile à son avenir ? Voici une piste.

Dans beaucoup de familles, les fêtes de fin d’année et le Nouvel an sont synonymes de visites, de rencontres et de bons moments entre proches. C’est aussi la période des cadeaux et des fameuses étrennes. Cette tradition de recevoir un peu d’argent de la part de son parrain, de sa marraine ou des grands-parents perdure avec le temps et se transmet de génération en génération.

Que faire de cet argent reçu par des enfants ? Vous pouvez bien sûr toujours le mettre dans une tirelire cochon ou le placer sur une compte épargne classique. Mais d’autres solutions plus modernes existent. En tant que parent, vous pouvez également choisir d’investir dans l’avenir de votre enfant et en plus de le familiariser avec l’argent. C’est le principe de Yongo d’AG Insurance.

Yongo  : la version 3.0 pour épargner et investir

Yongo est une plate-forme digitale d’épargne et d’investissement destinée aux parents qui souhaitent investir, à long et à court terme, pour l’avenir de leur enfant. Accessible via votre PC ou via une app’, Yongo permet aux parents comme aux enfants d’entrer dans l’ère digitale de l’épargne et de l’investissement. Créée par AG Insurance, Yongo est un partenaire idéal si vous souhaitez mettre de l’argent de côté pour votre ou vos enfant(s). Outre la facilité et l’accessibilité du digital, vous avez également la liberté d’épargner ou d’investir à votre rythme, selon vos moyens. Il n’y a aucune obligation de verser un montant fixe à interval fixe. Et à tout moment, vous ou votre enfant avez la possibilité de contrôler les montants qui sont sur son Yongo.

Apprenez à votre enfant à épargner

Gérer son argent, ça s’apprend.  Avec Yongo, c’est simple et ludique. Que ce soit via l’App, via une tablette ou un ordinateur, votre enfant apprend à épargner pour s’offrir les cadeaux dont il a vraiment envie. Yongo permet ainsi à votre enfant à se familiariser avec l’argent et à apprendre à le gérer dès son plus jeune âge.

Fini les étrennes dans les enveloppes

Papy, mamy, parrain, marraine,… ils peuvent désormais lui verser l’argent des étrennes (ou de son anniversaire, sa fête, …) directement sur Yongo et contribuer ainsi à ses projets de manière ludique, sécurisée et interactive ! Et pour votre enfant, c’est cool : il peut vérifier le montant dont il dispose pour acheter le cadeau dont il a vraiment envie. Et également ça l’aide à apprendre à économiser pour réaliser ses rêves.

Retrouvez toutes les infos sur www.yongo.be

 

 
 
Yongo – plate-forme Yongo d’AG Insurance qui propose des assurances vie individuelles Yongo Moon (branche 21 avec rendement garanti) et Yongo Star (branche 23 où le rendement est lié à des fonds d’investissement) ainsi que Yongo Dreams (opération de capitalisation de la branche 26). Ces produits, développés par AG Insurance, et, le cas échéant, commercialisés par votre intermédiaire, sont soumis au droit belge. Avant la souscription du produit, il est nécessaire de prendre connaissance des conditions générales, des règlements de gestion et des documents d’informations, disponibles gratuitement sur www.yongo.be. Toute plainte liée aux produits peut être adressée à AG Insurance sa, service Gestion des Plaintes [email protected] – Tél. : +32 (0)2 664 02 00, Bd. E. Jacqmain 53 à B-1000 Bruxelles.

Si la solution proposée par AG Insurance ne vous donne pas satisfaction, vous pouvez soumettre votre plainte à l’Ombudsman des Assurances [email protected] – Tél. : 02 547 58 71 – Fax 02 547 59 75, Square de Meeûs 35 à B-1000 Bruxelles. AG Insurance sa – Bd. E. Jacqmain 53, 1000 Bruxelles – RPM Bruxelles – TVA BE 0404.494.849 – www.aginsurance.be. Entreprise d’assurance belge agréée sous code 0079, sous le contrôle de la Banque nationale de Belgique, Bd. de Berlaimont 14, 1000 Bruxelles.