Notre système solaire va être détruit par une galaxie

2418
Photo AFP / Nasa

Une vaste galaxie se dirige actuellement vers notre Voie Lactée et devrait provoquer une collision cosmique qui pourrait projeter notre système solaire dans l’espace interstellaire.

Mais ce n’est pas pour demain… Des astrophysiciens de l’université de Durham, au Royaume-Uni, ont estimé que cette collision entre le Grand nuage de Magellan et la Voie lactée ne se produira pas avant deux milliards d’années.

Cette collision pourrait donc se produire beaucoup plus tôt que l’impact prévu entre la Voie Lactée et une autre galaxie voisine, Andromède, qui, selon les scientifiques, atteindra notre galaxie dans huit milliards d’années.

De plus, l’arrivée du Grand Nuage Magellan pourrait réveiller le trou noir qui dort au sein de notre galaxie, qui commencerait à dévorer les gaz environnants pour devenir dix fois plus grand.

Demain, à l’échelle cosmique

« Deux milliards d’années sont extrêmement longs comparés à une vie humaine, mais très peu de temps à l’échelle du temps cosmique », a expliqué l’auteur principal de cette étude, le Dr Marius Cautun.

« La destruction du Grand Nuage Magellan, qui sera dévoré par la Voie Lactée, va faire des ravages avec notre galaxie, réveillant le trou noir qui habite en son centre et transformant notre galaxie en un ‘noyau galactique actif' ».

Pour le professeur Carlos Frenk, co-auteur de l’étude, « Le monde est beau, notre univers évolue constamment, souvent à cause d’événements violents, tels que la prochaine collision avec le Grand nuage de Magellan. »

« Sauf en cas de catastrophe, telle qu’une perturbation majeure du système solaire, nos descendants seront comblés: un spectaculaire de feu d’artifice cosmique alors que le trou noir supermassif réagira en émettant des jets de rayonnement énergétique extrêmement lumineux. »