‘Slow Flower’: Un bouquet de fleurs locales sur commande à Bruxelles

518
Ph. Instagram Horty Poetry

Avec des fleurs fraîches et locales belges, Horty Poetry s’inscrit dans la démarche alternative du mouvement ‘Slow Flower’.

Proposer chaque semaine un bouquet de fleurs fraîches et locales, voici le pari que s’est lancé Hortense Toussaint. Historienne de l’art de formation, et chargée de communication dans un cabinet d’avocat pendant plus de 20 ans, c’est vers le domaine des fleurs qu’elle s’est finalement tournée au printemps dernier.

Ph. F. Raevens

 

En créant Horty Poetry, elle a souhaité offrir un service qui privilégie les fleurs de saison issues d’une production de qualité et de proximité. Elle a ainsi fait le choix de travailler avec des horticulteurs locaux pour la réalisation d’installations et de composition pour des dîners. «Il s’agit de fleurs très très fraîches. En travaillant avec de la fleur locale et de saison, je ne sais pas ce que l’horticulteur va me proposer. Cela varie d’un jour à l’autre», explique cette dernière qui a dû s’adapter à la qualité de sa matière première en décidant de proposer un bouquet par semaine en dix ou 15 éditions. Les clients ont alors jusqu’au jeudi pour passer commande de cette composition «sauvage et un peu sophistiquée» afin de recevoir leur bouquet le vendredi ou le week-end.

Ph. Horty Poetry

Souhaitant s’inscrire dans une logique de «convivialité renouvelée», en livrant les fleurs soi-même, Hortense Toussaint espère, dans le futur, pouvoir travailler en collaboration avec une société de livraison à vélo afin de rester dans une démarche durable.

Un univers qui s’inscrit dans le mouvement du ‘Slow Flower’ mais dans lequel elle souhaiterait encore aller plus loin. «Idéalement, dans mon projet, j’aimerais pouvoir arriver à cultiver mes propres fleurs. Je pourrais ainsi savoir ce que je mettrais dedans et j’aurais les espèces que j’aime. Mais c’est un projet à beaucoup plus long terme», nous confie-t-elle.

Ph. Horty Poetry

Laura Sengler