Des ports péruviens fermés en raison de mini-tsunamis

AFP

Le Pérou a fermé 33 ports en raison de vagues anormales qui ont entraîné depuis samedi des incursions d’eau de mer dans les terres, jusqu’à 50 mètres dans une localité touristique. Ce phénomène est toutefois sans lien avec le tsunami qui a frappé l’Indonésie.

«33 ports du littoral nord ont été fermés par précaution», a tweeté le Centre des opérations des services de secours nationaux. Baigneurs et touristes ont été évacués des zones où l’alerte a été donnée, principalement dans la région de Piura et Tumbes. La mer a inondé des criques utilisées par des pêcheurs et des localités touristiques, comme Mancora, où les eaux ont envahi plages et hôtels. Aucune victime n’est à déplorer.

La Marine péruvienne avait alerté il y a une semaine d’un risque de houle anormale en raison d’une tempête dans le Pacifique Nord. La Marine péruvienne a exclu que le tsunami qui a frappé l’Indonésie affecte les côtes péruviennes.