Se démaquiller, un rituel indispensable pour autant qu’on utilise des produits naturels

316

Un bon nettoyage du visage c’est le geste essentiel pour avoir une belle peau, pour autant qu’on utilise des produits sains, sans ingrédients chimiques toxiques, ni perturbateurs endocriniens, ni éléments irritants pour nos yeux.

Même si on ne se maquille pas, le visage est constamment exposé à la pollution, aux particules fines, aux gaz d’échappements et aux poussières. Nous éliminons aussi des toxines naturelles via la peau qui est un émonctoire et donc il est important de la nettoyer en douceur (il ne s’agit pas de la décaper !), pour éviter que les pores ne s’obstruent.

Même si on rentre tôt le matin après une longue nuit de sortie ?


« C’est une fausse excuse de dire qu’on n’a pas le temps de se démaquiller », nous dit Sylvia Joris, naturo-esthéticienne à Malmédy. Il existe des produits qui sont « tout en un », comme l’eau micellaire, par exemple, qui va nettoyer, démaquiller et purifier. Elle peut remplacer très facilement les lingettes jetables de grande surface qui ne sont pas du tout écologiques, puisqu’on peut l’utiliser avec des cotons naturels et réutilisables. Ce n’est pas la formule que je recommande pour tous les jours, mais quand on est pressées c’est topissime, ça ne prend pas de temps et ça fait toute la différence pour le lendemain.

Doit-on nettoyer sa peau matin et soir ?

Dans l’idéal, oui. Mais au moins le soir. On peut combiner des produits différents. Utiliser, par exemple, un nettoyant sous la douche le matin et faire un nettoyage dans les règles de l’art le soir, pour enlever son maquillage. On peut d’abord utiliser une huile démaquillante qui va décoller en douceur tous les types de maquillage, les impuretés. Mais par contre, l’huile laisse un film
sur la peau, il est donc important, de purifier avec une mousse nettoyante, par exemple, qui a une texture toute légère et que l’on va rincer à l’eau. On peut aussi brumiser une lotion tonique ou une eau florale pour avoir l’effet astringent et resserrer les pores de la peau avant d’appliquer un sérum ou une crème.

Pour une peau acnéïque, on utilise quoi ?

Il faut un nettoyant tout en douceur soit avec un gel nettoyant bio antibactérien, sans savon et sans alcool (souvent ils contiennent de la propolis et des extraits de pépin de pamplemousse et de vinaigre de pomme) ou une mousse nettoyante.

Pour les peaux sensibles ?

On évitera ce qui est trop astringent. On utilisera une huile végétale de base, jojoba ou sésame, par exemple. Et on terminera avec de l’eau florale de calendula ou de camomille, ou de l’eau de bleuet pour les yeux. Pour la couperose ou les rougeurs, on utilisera l’hélichryse.

Pour une peau sèche ?

On préfèrera les huiles végétales ou les laits démaquillants. Les huiles de noyau d’abricot, de jojoba, ou d’amande douce conviennent bien. On humidifie un coton démaquillant, on l’imbibe d’huile et on le passe sur le visage.

Les lingettes réutilisables

Julien Kaibeck

Les lingettes jetables que l’on trouve un peu partout sont des désastres écologiques. Prenez l’habitude d’utiliser les lingettes démaquillantes réutilisables, vous verrez, c’est super confortable et très facile à utiliser, au final. Vous trouverez des lots de lingettes prédécoupées et cousues dans votre magasin bio ou sur internet.
Pour les yeux, je conseille vraiment les lingettes en fibres de bambou, en polar recyclé ou en Tencel. Mais il faudra sans doute tester et vous faire votre propre opinion car chaque femme a un ressenti un peu unique.

 

Cet article provient du magazine belge indépendant BIOTEMPO qui a pour credo : « Comprendre, changer, agir maintenant ».