La fin de vie des chevaux de course dans les abattoirs dévoilée dans une enquête

1019
Ph. Unsplash

L’association L214 a dévoilé ce matin une nouvelle enquête menée dans le plus gros abattoir de chevaux de France.

En France, environ 13.000 chevaux sont abattus chaque année dans les abattoirs. Plus de la moitié d’entre eux (52 %) sont des chevaux de course ayant été reformés pour diverses raisons (jeunes chevaux non sélectionnés, chevaux blessés ou chevaux en fin de carrière).

La triste fin des chevaux de course

L’association de défense des animaux L214 a enquêté dans l’abattoir « Viande Nature Jura », le plus gros abattoir de chevaux de France, afin de vérifier les conditions d’abattage des animaux. Les images diffusées dans cette vidéo ont été tournées entre août et novembre 2018. Dans les écuries, dans l’attente d’être abattus, plusieurs chevaux présentent des blessures non soignées.

Enquête glaçante de L214 sur l’horreur des abattoirs équins

🚨 DIFFUSION MAXIMALE • Que deviennent les chevaux de course quand ils ne courent plus assez vite? Hugo Clément vous dévoile notre nouvelle enquête sur l’horreur des abattoirs équins.Stoppons ce massacre: bit.ly/AbattoirChevaux

Posted by L214 Ethique et Animaux on Tuesday, December 18, 2018

 

« Une trahison de l’être humain »

La plupart de ces chevaux destinés à finir en viande sont des chevaux de course. Ils ont donc passé leur vie au contact des humains. « C’est des animaux qui sont très familiers, qui viennent chercher des caresses, qui sont vraiment absolument confiants. C’est en fait une trahison de l’être humain. C’est qu’on les a bichonnés, on a parié sur eux, c’était des stars quand ils courraient sur les hippodromes. Et puis là, ils finissent leur vie de façon lamentable, choquante et violente dans un abattoir », a déclaré Sébastien Arsac, cofondateur de L214.

Pas d’infraction visible

L’enquête se poursuit ensuite avec les conditions d’abatage. Sur les images filmées en caméra cachée, les animaux sont assommés avec un pistolet à tige perforante puis égorgés avec un couteau. Contrairement à des enquêtes précédentes menées par L214, l’association précise que la réglementation est globalement respectée dans cet abattoir et qu’aucune infraction visible n’a été constatée et filmée.

(Voir la vidéo sur mobile)

L’association de défense des animaux milite contre l’abattage des animaux. Une pétition intitulée « Stop au massacre » demande au président français la mise en œuvre d’une politique publique volontariste et ambitieuse permettant de réduire d’au moins 25 % d’ici 2025 le nombre d’animaux tués dans les abattoirs français. Actuellement, 3 millions d’animaux sont tués chaque jour dans les abattoirs français.