La Pro League vote lundi les mesures relatives agents de joueurs

117
La Pro League vote lundi les mesures relatives agents de joueurs

Le groupe d’experts du ministre d’Etat Melchior Wathelet présentera lundi ses recommandations aux clubs devant le conseil d’administration et l’assemblée générale de la Pro League. Certaines d’entre elles feront l’objet d’un vote. Les situations de Johan Timmermans et Paul Allaerts seront également discutées, et il sera aussi question de la prochaine mise à disposition de l’assistance video (VAR) d’une ligne de hors-jeu. Le groupe d’experts composé du CEO de la Pro League Pierre François, du ministre d’Etat Melchior Wathelet et de Wouter Lambrecht, avocat spécialisé dans le sport, a rencontré toutes les parties concernées pendant deux mois, y compris les agents, pas plus tard que mardi.

Il doit à présent sur base des informations recueillies, faire une série de recommandations aux clubs, ce lundi devant le conseil d’administration et l’assemblée générale de la Pro League. Elles devraient ensuite être intégrées à un code de conduite interne qui définira la meilleure façon pour les clubs de traiter avec les managers et les intermédiaires. Certaines de ces mesures réalisables à court terme, et approuvées par une grosse majorité, pourraient déjà faire l’objet d’un vote. Mais d’autres susciteront à l’évidence des débats qui reporteront à plus tard leur éventuelle adoption. Une forte pression politique incite néanmoins la Pro League à avancer dès lundi de façon significative sur le terrain de la réglementation du travail des agents.

L’intention est d’inclure ultérieurement certaines des mesures dans les conditions d’attribution de la licence. Un club pourrait ainsi en être privé s’il enfreint le code de conduite.

Il est également espéré qu’une législation applicable et claire, voire inscrite au moins partiellement dans la loi, décrira enfin les conditions de l’attribution de la licence,

L’autre sujet à l’ordre du jour concerne les situations de Johan Timmermans et de Paul Allaerts, dirigeants de Malines et de Mouscron, au sein du comité exécutif de l’Union Royale belge de football (URBSFA), où ils représentent la Pro League.

Leur implication dans les scandales qui ont éclaté ces derniers temps, pose en effet problème aux yeux de l’Union belge.

Timmermans a certes décidé de se retirer provisoirement, mais ni Malines, ni Mouscron, n’entendent perdre leur siège. Il a dès lors été demandé à la Pro League de mettre la question à l’agenda du conseil d’administration et de l’assemblée générale de lundi.

Il sera par ailleurs aussi question du timing de la Jupiler Pro League (1A) et de la Proximus League (1B) 2019-2020. Les dates devraient en effet être fixées et annoncées lundi.

Enfin l’assistance video (VAR) fera l’objet d’une longue analyse. La Pro League confirmera qu’elle a trouvé un partenaire pour le traçage d’une ligne virtuelle de hors-jeu, à disposition du VAR. Les contrats sont prêts, mais les dépenses qui résulteraient d’une validation doivent être approuvées par l’assemblée générale. En cas de feu vert la date de mise en application devrait coincider avec le début des playoffs.

Toutes les mesures et décisions devraient être détaillées lors d’une conférence de presse qui se tiendra à 16 heures dans l’auditorium de l’Union belge.

Source: Belga