Découvertes MiNT : De Huy à Feluy, le pop rock est belge avec Showstar et ThomC

418

Au programme des découvertes musicales de MiNT cette semaine : la transmutation de Showstar et les fulgurances de ThomC.

Showstar – Cold Vapour

Le groupe de Huy sait se faire attendre et prépare un surprenant retour. Son 5e album a déjà un titre, Soft Apocalypse. Et surtout une date de sortie : ce sera le 1er mars. Dont un premier single vient de se détacher déjà, qui annonce une nouvelle ambiance. Franchement dark. Pas sûr que le titre soit taillé pour une diffusion en radio aux heures de grande écoute, mais peu importe. Ce qui compte, c’est la qualité, l’originalité, le doigté.

L’album marque, dit-on dans l’entourage du groupe, une forme assumée de rupture. Il est à la fois “plus personnel, plus engagé, mais aussi plus sombre” que les précédent : « C’est la fin d’un état d’esprit, d’une certaine insouciance, d’une époque. » La nôtre ? Soft Apocalypse a été enregistré dans la campagne liégeoise, au Studio Koko de Sprimont. « En cinq jours », me précise-t-on d’emblée. Comme pour marquer l’urgence ?

En attendant d’y voir plus clair et plus sombre, on contemple le (fascinant) clip de Cold Vapour, posté sur Youtube. Entièrement basé sur Inferno, un film muet italien datant 1911 inspiré par la Divine Comédie de Dante. Little Bastard et Monkey See Monkey Do sont bien loin déjà.

Sur leur compte Bandcamp (quelle belle invention), un autre titre à explorer, Soft Apocalypse Syndrome, via showstar.bandcamp.com.

Le clip :

ThomC – Home

ThomC a grandi entouré de cassettes audio et de VHS. Son frère lui transmet la fascination de la guitare. Son père possède une chaîne hi-fi qui emplit le salon de musique. Plus de 11 ans qu’il traîne sa nuance folk des plus grandes scènes aux inaugurations de grandes enseignes. Avec une certaine constance. Une certaine audace. Un certain talent, aussi.

Totalement autoproduit, ThomC livre un nouvel album qui refuse de choisir entre la joie et la mélancolie. Il a pour titre Hypothermic Love. Il démarre par Home et c’est une parfaite introduction au reste, qui n’est pas larmoyant (loin s’en faut). Mention toute particulière pour Emergency et cette juste phrase qui dit : « I don’t wanna be the whole part of nothing. » Le « sentiment d’abandon comme un état d’urgence », décrit une plume anonyme qui le connaît bien. C’est exactement cela.

ThomC – Chemistry

"Je traverse des ponts vers ton coeurEt à travers le bruit nous entendons le temps passer"🎬 Découvrez Chemistry, issu de mon nouvel album "Hypothermic Love"➡️ Achetez Chemistry dés maintenant : https://thomcofficial.bandcamp.com/track/chemistry➡️ Réservez vos places pour ThomC – La Gelbressée➡️ La vidéo d'Emergency : https://bit.ly/2DIW3fD—————————————————————————–Merci à Fleurus Culture pour m'avoir permis de tourner dans le très bel hotel de ville de Fleurus avec mon ami Antoine Binamé – Photography derrière la caméra. Merci à PSB Sonorisation pour avoir permis l'enregistrement du son de cette session! :).

Posted by ThomC on Thursday, November 22, 2018

Il faut le redire encore : tout est artisanal et pourtant parfaitement présentable chez cet artiste belge qui semble avoir grandi à Feluy. Et il a choisi une jolie formule pour décrire Hypothermic Love : « un album fait de fuseaux horaires tracés entre le bonheur et la tragédie. »

Tiens, c’est la tournée de Bancamp cette semaine, ça nous changera des réseaux sociaux. Sa musique sur thomcofficial.bandcamp.com.

Qu’importe le label, ne jamais cesser d’écrire et de composer. Et pour les plus audacieux, c’est sûr, l’époque est belle : il n’a jamais été aussi simple de faire circuler sa musique, ses écrits. La preuve.

La découverte musicale, du lundi au jeudi à 10h30 et 18h30 sur MiNT.

Cédric Godart