Vers une meilleure inclusion du handicap en entreprise

256
AFP Photo

En Belgique comme ailleurs en Europe, le taux de chômage des personnes handicapées est deux fois plus élevé que celui du reste de la population. A cela s’ajoute que plus d’un citoyen européen sur dix est en situation de handicap.

Face à ces constats interpellants, quatre pays européens ont décidé de s’unir au sein de la Confédération européenne des entreprises inclusives (EuCIE) afin que «handicap ne rime plus avec incapacité à travailler», a annoncé lundi EuCIE lors d’une conférence de presse.

Les fédérations nationales d’entreprises inclusives de Belgique (Eweta), de France (Unea), d’Allemagne (Bag-if) et d’Espagne (Conacee) ont décidé de se regrouper au sein d’une Confédération pour défendre un modèle entrepreneurial mettant l’économie au service du social. Elles entendent également développer un droit universel européen pour les salariés des entreprises inclusives. Elles sont soutenues dans leur démarche par un financement européen via le programme Erasmus Plus.

Concrètement, les fédérations membres vont établir un référentiel de métiers adaptés aux personnes handicapées, ainsi qu’un dispositif de formations prenant en compte le handicap de ces personnes. Ces formations s’adresseront aux dirigeants et cadres d’entreprises. «Une entreprise inclusive, c’est une entreprise qui emploie majoritairement des personnes en situation de handicap. L’inclusion est apparue quand on a évolué d’un système de protection vers un système d’autonomisation», explique Jean-Marc Froger, président d’EuCIE.

« Développer l’autonomie des personnes handicapées »

La Confédération parle d’un modèle «vertueux». «Un tel système permet de donner du travail à des personnes qui, à priori, n’y ont pas accès, ce qui est un facteur supplémentaire d’exclusion de la société», indique M. Froger. «Et l’on remarque qu’il y a un retour sur investissement dès la première année car les personnes embauchées ne pointent plus au chômage, elles cotisent et elles participent au pouvoir d’achat», souligne-t-il

À terme, EuCIE espère faire partie de la stratégie européenne 2020-2030 en faveur des personnes en situation de handicap alors que l’emploi des personnes handicapées ne figure pas parmi les priorités des autorités européennes, selon la confédération. Et de pointer du doigt, qu’à l’heure actuelle, il n’y pas de libre circulation des travailleurs handicapés possible en Europe. «On veut être une petite brique de l’Europe sociale de demain», conclut le président d’EuCIE.

L’initiative s’inscrit dans le cadre de la 27e journée internationale de la Personne handicapée, qui se tient ce lundi et dont le thème est «développer l’autonomie de la personne handicapée.» Un site web, accessible aux personnes handicapées, sera mis en ligne jeudi afin de promouvoir le projet.