Allergique à l’hiver, cette jeune femme vit un véritable cauchemar

294
Ph. Unsplash

Avec la chute des températures, cette période de l’année devient un véritable supplice pour Arianna Kent. Cette jeune femme de 21 ans est allergique à … l’hiver.

Arianna Kent est une jeune canadienne de 21 ans. Depuis l’âge de 14 ans, elle souffre d’une maladie rare qui transforme cette période de l’année, où les températures refroidissent, surtout au Canada, en cauchemar. En effet, cette jeune femme est allergique au froid et à l’hiver.

Hospitalisée jusqu’à 3 fois par mois

Le froid peut déclencher chez elle une réaction cutanée pouvant entraîner un choc anaphylactique, c’est-à-dire une réaction allergique exacerbée qui peut provoquer des conséquences graves et même engager le pronostic vital de la personne qui en souffre. À cause de sa maladie, durant l’hiver, Arianna Kent peut être hospitalisée jusqu’à trois fois par mois.

A cold breeze could hospitalise Arianna.

Posted by Metro on Saturday, December 1, 2018

« Ça me brûle la peau et me démange »

La jeune femme de 21 ans vit à Edmonton, une ville de l’Alberta où les températures peuvent descendre jusqu’à -40° en hiver. En cette période de l’année, elle évite autant que possible de quitter sa maison car le simple fait de marcher jusqu’à sa voiture est une situation « potentiellement dangereuse ». Lorsqu’elle doit vraiment sortir, elle se couvre de plusieurs couches de vêtements. Cela ne l’empêche pourtant pas de souffrir de sa malade.

À plusieurs milliers de reprises, son corps est devenu entièrement couvert d’urticaire brûlante et dérangeante. « Dans le pire des cas, tout mon corps peut avoir l’air d’une plaie enflée. Ça me brûle la peau et me démange. Concernant ma gorge, c’est comme de l’asthme où vous avez une respiration sifflante et avez de la difficulté à respire », raconte la jeune canadienne.

Faire attention aux moindres gestes

Cette maladie n’empêche pourtant pas Arianna Kent de vivre et d’avoir une vie professionnelle. Elle est employée dans le secteur des assurances. Néanmoins, elle doit faire attention à toutes sortes de petits détails qui pourraient déclencher chez elle une réaction cutanée : ouvrir un réfrigérateur, manger de la crème glacée ou même tenir dans la main un verre contenant de la glace.

Malheureusement pour la jeune femme, cette allergie au froid ne se déclenche pas uniquement en hiver. En été, tout changement majeur de température peut déclencher des poussées cutanées. « Même s’il fait 30°, une brise fraîche ou le fait de sauter dans la piscine peut déclencher une réaction », raconte Arianna Kent qui ajoute que la climatisation est également l’un de ses pires ennemis.