Autoblow : une machine à fellations récolte plus de 200.000 € en quelques jours

1560

Un sextoy présenté comme révolutionnaire affole les compteurs de la plateforme de financement participatif Indiegogo. Autoblow, une machine à fellations, a déjà récolté près de 250.000 €.

Depuis 2014, l’entreprise américaine VIECI (Very Intelligent Ecommerce Inc.) cherche à créer un robot capable de recréer à la perfection les sensations d’une fellation. Après plusieurs modèles, la startup a soumis sa dernière invention au financement participatif sur la plateforme Indiegogo.

Autoblow A.I, un robot à fellations intelligent

Autoblow A.I. est présenté comme un robot doté d’une intelligence artificielle capable de reproduire les différentes techniques de sexe oral des humains. « Notre mécanisme en instance de brevet exécute 16 techniques de sexe oral que nous avons découvert en utilisant l’intelligence artificielle. L’appareil peut déplacer son mécanisme sur 250 points différents, à plusieurs vitesses, libérant ainsi des sensations précédemment déclenchées uniquement par des humains », peut-on lire sur la page de présentation du projet.

Une campagne de financement réussie avec succès

Il n’en fallait pas beaucoup plus pour inciter des centaines d’internautes à mettre la main au portefeuille afin de financer cette machine. En quelques jours, 2.000 personnes ont versé de l’argent pour qu’Autoblow A.I devienne réalité. Le premier prix commençait à 129 $, soit un peu plus de 110 €, pour un robot à fellations livré en mai 2019. À 15 jours de la fin de la campagne, le sextoy a déjà largement dépassé son objectif de 50.000 dollars. Ce dimanche 2 décembre à midi, il récoltait un peu plus de 266.000 dollars.

Le problème du bruit réglé ?

Si, sur le papier, les promesses de la machine font saliver de nombreux internautes, la désillusion n’est jamais bien loin. Sur Amazon, les premières versions des Autoblow récoltent des avis plutôt mitigés. « Très bruyant (…) Si vous espérez l’utiliser tranquillement sans que ça se remarque, vous avez tout faux », indique un utilisateur. « Une astuce consiste à la camoufler sous un oreiller par exemple pour en diminuer considérablement celui-ci ! », répond un autre pour qui « le bruit est loin d’être insupportable ». « Déjà amorti. Attention bien choisir la taille du silicone », ajoute un utilisateur.

Si le bruit semblait être un défaut important des précédents modèles, le créateur promet qu’Autoblow A.I sera 50 % moins bruyant.