[Jeu vidéo] Battlefield V : Retour au cœur de la guerre 40-45

221

Après l’excellent Battlefield 1 en 2016, la saga Battlefield poursuit son retour aux sources. Battlefield V emmène à nouveau les joueurs au cœur des champs de bataille de la Seconde Guerre mondiale.

Un solo décevant

Pour commencer, contrairement à son grand rival depuis toujours Call of Duty, cette année Battlefield V propose bien un mode solo. Les trois « Histoires de guerre » disponibles au lancement ont-elles le potentiel de séduire les joueurs solitaires ? Pas vraiment…

En termes d’expérience solo, Battlefield V régresse fortement par rapport à Battlefield 1. Bien que les contextes soient intéressants (une résistante norvégienne, un saboteur britannique en mission en Afrique du Nord et un artilleur sénégalais sur le front en Provence), ces trois « War Stories » se terminent en seulement quelques heures. Si vous comptez acheter Battlefield V pour y jouer en solo, ce n’est clairement pas une bonne idée !

D’excellentes sensations en multi

Battlefield V est avant tout un jeu multijoueur et à ce niveau-là, il ne déçoit pas. À son lancement, il propose six modes de jeu et huit cartes différentes. Les développeurs ont tout mis en place pour proposer une immersion impressionnante au cœur des batailles de la Seconde Guerre mondiale et c’est très réussi. Les soldats disposent d’une réserve réaliste de munitions et doivent donc réfléchir à deux fois avant d’arroser les ennemis, à moins d’avoir un support à proximité. Les trousses de soin se comptent aussi sur les doigts d’une main puisqu’un combattant part le front avec un seul kit de soin, à utiliser judicieusement donc. Cette approche réaliste crée une tension permanente et des batailles vraiment épiques.

Du côté des modes de jeu, il y a du classique bien sûr avec des matchs à mort par équipe et les modes Domination et Conquêtes. Mention spéciale pour le mode « Lignes de front », hérité de Battlefield 1, qui demande à chaque camp d’avancer dans la map et de faire reculer l’ennemi jusqu’à réussir à détruire deux de ses positions. Le monde « Grande Opérations » propose quant à lui des longues parties pouvant dépasser l’heure de jeu si elles sont serrées. Malgré tout, ces modes de jeu restent assez proches et après une dizaine d’heures, on peut avoir l’impression de déjà avoir fait le tour du jeu.

L’importance de la coopération

Comme tous les Battlefield, les véhicules sont également de la partie. Si le cœur vous en dit, vous pouvez monter seul ou en équipe dans une Jeep, un char ou même un avion. Les quatre différentes classes sont bien équilibrées et permettent à tous les joueurs de trouver leur place dans les batailles en fonction de leur niveau et de leurs affinités. Même s’il est possible de se la jouer « seul contre tous », les parties de Battlefield V privilégient la coopération en petites escouades. Chaque joueur peut par exemple réanimer des alliés tombés sur le front, même sans être médecin. Une (bonne) raison de plus de rester groupés ! Dommage que de nombreux bugs graphiques, notamment lors des collisions et des collisions, viennent entacher les parties.

En conclusion

Un conseil : n’achetez pas Battlefield V pour son solo. Par contre, si vous aimez les FPS en ligne et que vous appréciez les jeux de guerre réalistes, Battlefield V est un excellent choix. Il propose une immersion impressionnante sur les champs de bataille de la Seconde Guerre mondiale. Au lancement, le contenu est un peu « light » avec seulement six modes de jeu en ligne. Néanmoins, EA prévoit de sortir pas mal de contenu gratuit dans les semaines et les mois qui viennent. Les premières mises à jour arrivent début décembre et un mode Battle Royale attendu pour mars 2019. Battlefield V devrait donc encore faire parler de lui !

Découvrez le trailer de lancement :

 

REVIEW OVERVIEW
Battlefield V (Xbox One, PS4, PC)
SOURCERédaction en ligne