Poutine dit son inquiétude à Merkel au sujet de la crise en Ukraine

179
AFP

Le président russe Vladimir Poutine a fait part à Angela Merkel d’une «sérieuse préoccupation» de Moscou après l’instauration en Ukraine de la loi martiale. Il demande à la chancelière allemande de dissuader Kiev de tout acte «irréfléchi».

Vladimir Poutine et Angela Merkel se sont entretenus au téléphone «à l’initiative allemande» pour discuter l’incident qui a eu lieu dimanche en mer Noire. Lors de cet entretien, Vladimir Poutine «a exprimé une sérieuse préoccupation en raison de la décision de Kiev de placer ses forces armées en état d’alerte et d’instaurer la loi martiale», indique le Kremlin.

Le président russe a dénoncé des «actions de provocation de la partie ukrainienne et une violation grossière des normes du droit international par ses navires militaires», souligne-t-il. Vladimir Poutine a également «dit espérer que Berlin pourra influencer les autorités ukrainiennes afin de les dissuader des actes ultérieurs irréfléchis».

Dimanche, les gardes-côtes russes, qui dépendent des services de sécurité (FSB), ont capturé deux vedettes et un remorqueur de la marine ukrainienne que Moscou accuse d’être entrés illégalement dans les eaux territoriales russes au large de la péninsule de Crimée annexée. Cet incident est survenu en mer Noire lorsque ces navires tentaient de pénétrer dans le détroit de Kertch pour entrer dans la mer d’Azov. Après cette brusque flambée de tensions, l’Ukraine a annoncé l’introduction de la loi martiale dans ses régions frontalières pour 30 jours.