Le coût énergétique d’une recherche Google

Ph. Pexels

Quelques mots tapés sur un moteur de recherche suffisent à engendrer des conséquences sur la planète. C’est le cas lorsque l’on se connecte sur Google pour retrouver l’adresse web d’un site ou pour regarder une vidéo.

Comme le rapporte le géant d’internet, le simple faire d’effectuer une requête sur sa plateforme émet 0.2 g de CO2 et consomme 0.0003 kWh d’énergie, soit un kilo joule. Une recherche sur Google consomme donc la même quantité d’énergie que ce que votre corps brûle en dix secondes. 1.000 recherches effectuées sur sa plateforme produisent l’équivalent en CO2 d’une voiture parcourant un kilomètre. Par ailleurs, Google rajoute que la quantité de CO2 dégagée par l’utilisation moyenne de son moteur de recherche par un internaute est égale à celle nécessaire pour faire tourner une machine à laver.

Face à ces conséquences énergétiques non négligeables, quelques astuces sont de mise. Au lieu de passer par Google, vous pouvez taper directement l’adresse du site internet dans la barre de recherche puis enregistrer celle-ci dans vos favoris, afin d’y accéder plus rapidement la fois prochaine.