La plateforme Observations.be a 10 ans

349
Ph. Natagora

Observations.be est un carnet de terrain naturaliste interactif, accessible à tous. Il permet de visualiser la répartition de plus de 21.000 espèces belges, et de consulter de nombreuses statistiques sur leurs présences. La mise en ligne du portail il y a 10 ans a changé l’étude et la protection de la nature. La récolte de millions de données chaque année en Belgique permet aujourd’hui d’avoir une meilleure vision de la répartition des espèces.

L’association Aves organise dès 1966 un réseau d’observateurs afin de centraliser les observations ornithologiques (à l’époque sous forme de fiches papier) en Wallonie et à Bruxelles. Fort de cette expérience, Natagora perpétue la récolte de ces données dans le but de les mettre à disposition des gestionnaires du milieu pour orienter leurs actions de conservation (achat de réserves, méthodes de gestion, suivi des populations après travaux, etc.). Les données naturalistes sont aussi utiles pour les scientifiques qui réalisent diverses études sur les espèces ou les habitats.

Ph. Natagora

En collaboration avec Natuurpunt, Natagora a décidé d’informatiser le système et de créer observations.be. Ce portail, accessible à tous, permet de récolter des informations précieuses d’un grand nombre de naturalistes belges tout en fournissant de l’information aux utilisateurs. Les données sont directement partagées et analysées, ce qui permet à l’observateur de progresser dans ses connaissances.

Des données largement utilisées

En plus de toutes les fonctions de visualisation (graphes, cartes…), les données provenant d’observations.be sont utilisées par de nombreux acteurs de la conservation de la nature. Depuis 2008, plus de 560 demandes concernent notamment des bureaux d’études d’incidence sur l’environnement, des universités, des administrations, d’autres associations de conservation de la nature ou des particuliers. Ces données sont particulièrement utiles au sein de Natagora pour évaluer les mesures de gestion ou suivis d’espèces.

Un exemple d’utilisation concrète des données concerne la mise en place de mesures de protection des oiseaux sur les lignes à haute tension gérées par Elia. Grâce aux milliers de données disponibles, les zones les plus dangereuses ont été mises en évidence à l’aide de modèles numériques de terrain. Des visites des lignes dangereuses ont été menées et les zones prioritaires commencent à être équipées de balises qui diminuent les risques de collision en rendant les câbles plus visibles. Un exemple concret, parmi d’autres, de l’utilité des données recueillies.

Encodez sur le terrain et gagnez temps et précision!

Rapidement, des applications ont été développées pour permettre aux observateurs de saisir leurs observations directement sur le terrain grâce à leurs smartphones. Depuis 2017, plus de la moitié des données arrivent par ce canal. L’observateur gagne du temps d’encodage et de la précision, grâce au GPS. Gratuites, les applications ObsMapp ou iObs permettent d’encoder vos observations quotidiennes.

Antoine Derouaux