Night Fever, l’expo qui vous plonge en discothèque

435
Photo Vincent Everarts

Le ADAM-Brussels Design Museum a ouvert l’exposition multidisciplinaire « Night Fever. Designing Club Culture 1960-Today », dédiée au design et à la culture des discothèques de l’après-guerre jusqu’à aujourd’hui. Elle restera accessible jusqu’au 5 mai prochain.

Cette exposition, coproduite avec le Vitra Design Museum (Allemagne), présente une sélection de projets architecturaux des années 1960 à nos jours. Les clubs ont en effet souvent été érigés en s’inspirant de designers, architectes, sound designers et scénographes afin de créer des atmosphères à portée émancipatrice.

Les visiteurs peuvent entre autres revivre les nuits du Studio 54 (New York), de l’Hacienda (Manchester), du Ministry of Sound (Londres) et du Piper (Rome) ou encore se laisser immerger dans une installation musicale aux effets lumineux, créée par les artistes Konstantin Grcic et Mattias Singer.

Les styles vestimentaires, les courants musicaux et le graphisme qui ont fait l’identité des clubs emblématiques d’une époque ou d’une minorité sont passés en revue, sans oublier les célébrités qui ont foulé leurs scènes ou qui y ont apposé leurs marques.

Le monde de la nuit

Des archives inédites, comme les mixtapes de Jean-Claude Maury, ancien DJ résident du Mirano et précurseur dans la découverte du Balearic beat importé d’Ibiza, sont mises en lumière.

L’exposition aborde encore l’explosion de l’entertainment des années 60 à nos jours en interrogeant la place des discothèques dans la ville et leur manière d’accompagner les mutations des sociétés contemporaines.

Une conférence et un workshop sur le monde de la nuit seront organisés avec le CIVA à Kanal-Centre Pompidou et des projections de films et de documentaires prendront place en avril au Cinema Galeries.

Le ADAM proposera de plus, à partir du mois de mars, un focus sur le graphisme de la nuit en Belgique intitulé « Designing the Night. A visual history of Belgium’s nightclubs scene ». Il rassemblera notamment des flyers, des affiches, et des posters des années 70 à 2010.

En collaboration avec l’agence de tourisme visit.brussels, les visiteurs pourront partir à la recherche de ces lieux qui ont façonné la vie nocturne bruxelloise sur base d’une carte mise à leur disposition.