La Suisse fait marche arrière, un mois après avoir décidé d’approuver le pacte de l’ONU

109

Le gouvernement suisse a indiqué mercredi qu’il reportait finalement sa décision sur le pacte de l’ONU sur les migrations face à l’opposition de commissions parlementaires, environ un mois après avoir décidé de l’approuver. « La Suisse ne sera par conséquent pas présente à la conférence de Marrakech le 10 et 11 décembre prochain où le pacte doit être formellement adopté », a annoncé le ministère des Affaires étrangères.

Les pays de l’ONU, à l’exception des Etats-Unis, ont approuvé en juillet la création de ce Pacte mondial non contraignant sur les migrations. Quelques jours plus tard, la Hongrie a annoncé son retrait de cet accord. La Pologne et Israël ont également annoncé qu’ils n’allaient pas le signer.

En Suisse, le gouvernement avait annoncé le 10 octobre avoir décidé « d’approuver, avec une déclaration exprimant certaines réserves, le pacte », constatant que le pays « applique déjà (ses) recommandations » dans sa politique migratoire. Conformément à la loi, il avait décidé de soumettre le dossier au Parlement pour consultation.

Depuis, plusieurs commissions parlementaires ont fait part de leur opposition au pacte. Elles ont également demandé que ce soit le Parlement qui décide de son adoption ou non, ce à quoi le gouvernement s’oppose.

Le gouvernement se dit « convaincu » que le pacte « correspond aux intérêts de la Suisse », mais il « souhaite cependant laisser se terminer le débat parlementaire sur cette question avant de se prononcer définitivement sur ce sujet ».

source: Belga