Une fronde menace la chef des démocrates au Congrès américain

83
Une fronde menace la chef des démocrates au Congrès américain

La chef des démocrates à la Chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi, a affirmé jeudi bénéficier du « soutien écrasant » de ses troupes pour rester à la tête de son groupe parlementaire, malgré la fronde interne qui gronde. A 78 ans, Nancy Pelosi compte bien redevenir présidente de la Chambre basse, troisième personnage le plus important de la politique américaine après le président et le vice-président.
Mais 17 élus démocrates ont signé une lettre affirmant qu’ils ne la soutiendraient pas, a confirmé jeudi à l’AFP une source proche des opposants. Assez pour menacer sa confirmation.
Après une intense campagne électorale dominée par la figure polarisante du président Donald Trump, les démocrates ont repris la majorité. Les républicains ont eux gardé le contrôle du Sénat.
Le 116e Congrès n’entrera en fonctions que le 3 janvier et les 435 élus de la Chambre voteront alors pour élire leur « Speaker ».
Dans l’attente des derniers résultats, les démocrates ont déjà décroché 230 sièges à la Chambre. Nancy Pelosi a besoin de 218 votes pour être élue, et elle a juré jeudi de ne compter que sur des voix démocrates.
« J’ai un soutien écrasant dans mon groupe pour être élue +Speaker+ de la Chambre », a-t-elle déclaré en conférence de presse.
Dès le 28 novembre, les démocrates procéderont à un premier vote interne très attendu.
La députée de San Francisco avait déjà occupé ce poste entre 2007 et 2010, devenant la première femme « Speaker ».
Très habile stratège, Nancy Pelosi a mené d’une main ferme la campagne des démocrates pour les élections du 6 novembre et levé des millions de dollars pour ses candidats.
Mais alors que de nombreux élus, dont un nombre record de femmes, ont fait campagne sur l’idée de renouvellement, la dirigeante du groupe démocrate depuis 2003 semble loin du soutien unanime qui l’avait portée au perchoir il y a plus de dix ans.

source: Belga