L’auteur de l’attaque au couteau à Melbourne est mort

74
L'auteur de l'attaque au couteau à Melbourne est mort

L’auteur de l’attaque au couteau qui a été perpétrée vendredi dans le centre de Melbourne est décédé des suites de ses blessures à l’hôpital, a rapporté la police de Victoria devant la presse. Au total, on compte donc deux morts – l’auteur et une de ses victimes – ainsi que deux blessés au couteau. La police a dit traiter l’affaire comme une attaque terroriste. L’auteur a été identifié comme étant un homme d’origine somalienne. La police a pu confirmer l’identité de l’auteur, mais ne peut pas la révéler actuellement, ont fait savoir les forces de l’ordre lors d’une conférence de presse. Une enquête terroriste est en cours. L’homme est connu de la police. Il s’agit d’un homme d’origine somalienne vraisemblablement radicalisé et arrivé en Australie dans les années 90. Des bouteilles de gaz ont été trouvées dans le véhicule du suspect.

L’incident s’est produit dans le quartier d’affaires de Melbourne, dans le centre-ville, aux alentours de 16h20 alors que les gens commençaient à quitter le travail pour le weekend. L’homme, armé d’un couteau, a blessé trois hommes, indique la police. Ils ont été transportés à l’hôpital. L’un d’eux est décédé des suite de ses blessures. Un des deux policiers intervenus afin de neutraliser l’auteur a également été blessé. Ses jours ne sont pas en danger. L’auteur a été touché par des tirs de la police. Il a ensuite été transporté à l’hôpital, où il est décédé.

Les médias locaux ont diffusé des images vidéo montrant un homme de grande taille, revêtu d’une tunique noire, en train de faire des moulinets avec les bras et d’essayer de porter des coups de couteau à des policiers près d’un pick-up en proie aux flammes.

La police de l’Etat de Victoria, dans le sud-est de l’immense île-continent, a en effet expliqué que les forces de l’ordre avaient « initialement répondu à un signalement sur une voiture en feu ». Mais une fois sur place, les policiers ont découvert que des gens avaient été poignardés.

source: Belga