En Marche d’Emmanuel Macron confirme sa volonté d’alliance avec les libéraux de l’ADLE

63

En Marche, le mouvement du président français Emmanuel Macron, a confirmé vendredi sa volonté de travailler avec l’Alliance des Démocrates et Libéraux en Europe (ADLE) en vue des élections européennes. « L’ADLE est la base avec laquelle La République en Marche veut collaborer pour une meilleure Europe », a affirmé Astrid Panosyan, co-fondatrice d’En Marche, présente à Madrid à l’occasion d’un congrès du Parti de l’ADLE.

L’ADLE – actuellement composée du Parti de l’ADLE et du Parti démocrate européen du français François Bayrou et de l’italien Francesco Rutelli – constitue la quatrième force politique au Parlement européen, où elle est emmenée par l’ex-Premier ministre belge Guy Verhofstadt.

Elle espère nouer une alliance avec La République en Marche (LREM), encore très faiblement représentée dans l’hémicycle européen par rapport à son poids pressenti après les élections de mai 2019, pour devenir alors la deuxième force politique de l’assemblée.

La forme que prendra une alliance entre l’ADLE et En marche n’est toutefois pas encore clarifiée. Peu auparavant, le Parti de l’ADLE avait donné son feu vert pour se présenter aux élections européennes sur base d’une équipe de leaders européens, et non sous l’égide d’un candidat principal (« Spitzenkandidat ») comme le feront les chrétiens-démocrates, les sociaux-démocrates ou les écologistes.

Source: Belga