Auvergne-Rhône-Alpes: la nature à l’état pur

224
Ph. D.R.

Si vous planifiez un séjour en France, vous songez probablement à des destinations côtières trendy ou à des lieux chargés d’histoire comme la Normandie par exemple. Mais le cœur de nos voisins bat dans la région Auvergne-Rhône-Alpes! C’est là que le producteur de pneus Michelin a dressé la carte du tourisme. Il a inventé la roue moderne et a offert à tous les touristes motorisés un guide pour dénicher des endroits où bien manger en route. Il était temps de découvrir tout cela de mes propres yeux!

Une Tour Métallique

Le point de départ de ma découverte de la région est Lyon. Cette ville trendy regorge d’atouts historiques et artistiques qui alternent avec son savoir-faire traditionnel. Ce qui lui vaut chaque année d’accueillir pas moins de 4.000 000 de touristes! Vous n’avez pas envie d’une découverte classique à pied de la ville? Dans ce cas, optez pour un tour en bateau sur les deux rivières qui s’y joignent: la Saône et le Rhône. Au cours de cette visite, votre regard sera accroché par un édifice impressionnant. La Tour Métallique est une réduction datant de 1893 de la tour Eiffel parisienne. Sur le plan culinaire, vous ne resterez pas non plus sur votre faim ici! Lyon possède plusieurs restaurants étoilés, mais vous vous lécherez aussi les babines dans les petits restos typiques (les bouchons) où vous dégusterez des spécialités comme la rosette de Lyon (salami) ou le saucisson de Lyon à cuire (saucisse à base de haché et de lard) avec un bon verre de vin.

La reine de la volaille

Après le petit-déjeuner à l’hôtel municipal Axotel Lyon Perrach, nous partons à la découverte des paysages vallonnés de Bourg-en-Bresse. C’est là que le fromager Fabien Picard tient sa boutique «Le Fromager». Comme il propose aussi un assortiment de vins locaux et de produits artisanaux comme le beurre de Bresse, fabriqué à partir du lait des vaches locales, il n’y a rien de surprenant à ce que les habitants et les touristes se retrouvent dans sa fromagerie.

Il y a aussi une chose incontournable quand on visite Bourg-en-Bresse, c’est la délicieuse volaille de Bresse. Cette reine de la basse-cour est un produit protégé qui ne peut être élevé que selon des règles très strictes. Grâce à un long libre-parcours et au savoir-faire des éleveurs, cet atout gastronomique à pattes bleues et tête rouge (ce n’est pas pour rien qu’il est le symbole de la nation française) est un régal pour le palais. Si vous voulez en savoir plus sur ce noble animal, allez visiter le Musée de la Bresse, tout proche.

Les ancêtres

Le tourisme vinicole est pleinement exploité dans le Beaujolais. Gérard Brisson et ses deux fils, Michel et Louis, exploitent à Villié-Morgon un domaine vinicole qu’ils alternent avec un petit circuit touristique au volant d’ancêtres. Une combinaison originale, mais qui plaît. Les touristes affluent pour un tour en Bentley ou en 2CV. Si Dieu existe, il habite en France. Et il a bien raison!

Un péché sucré

Avant de revenir dans notre plat pays, je fais encore une toute dernière visite au marché du petit village de Renaison. Le poisson frais, la viande et les légumes vous en mettent plein la vue quand vous y déambulez. Mais c’est le délice sucré portant le nom de «praluline» qui captive tous les gourmands. Cette brioche pur beurre remplie de pralines concassées est la touche finale parfaite de ce circuit de 4 jours.

 

En pratique

– Au départ de Bruxelles, 6 trains rallient Lyon chaque jour. Vous arrivez à destination en moins de 4 heures. Billets à partir de 29 €. Une fois arrivé(e) à Lyon, le mieux est de vous déplacer en voiture.
– Nous avons agréablement lunché dans l’imposant restaurant «Le Français» à Bourg-en-Bresse, où le repas est délicieux et s’accompagne de la spécialité du cru, la volaille de Bresse.
– Si après avoir bien mangé, vous avez besoin d’un bon lit le soir, descendez à l’Hôtel Les Maritonnes. Cet établissement est géré par le chef étoilé Georges Blanc et dispose dès lors d’un restaurant gastronomique.