L’ancien président équatorien demande l’asile en Belgique

90
AFP / John Thys

L’ancien président équatorien Rafael Correa, réclamé par la justice de son pays, a déposé cet été une demande d’asile en Belgique où il réside avec sa famille depuis 2017, a-t-on appris ce jeudi.

Selon une source proche du dossier, la demande a été déposée le 25 juin et est examinée depuis août par le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) à Bruxelles.

Une autre source a confirmé que la requête était étudiée par cette instance, devant laquelle M. Correa a été auditionné à la fin de l’été pour défendre sa demande.

Visé par un mandat d’arrêt international depuis juillet, l’ex-dirigeant socialiste a été sommé mercredi par la justice équatorienne de rentrer dans son pays afin d’y être jugé pour implication présumée dans l’enlèvement d’un opposant en 2012.

Celui qui a présidé l’Équateur entre 2007 et 2017 réside à Ottiginies-Louvain-la-Neuve depuis l’an dernier.