Mort d’un Australien attaqué par un requin

355

Un Australien est décédé dans la nuit de lundi à mardi après avoir été attaqué par un requin au sud de la Grande Barrière de corail. L’attaque s’est produite alors que l’homme de 33 ans nageait avec des amis près d’un bateau privé dans la région des îles Whitsunday, à proximité du lieu où deux touristes avaient été mordues dans deux attaques distinctes en septembre.

L’attaque du requin a laissé la victime avec de graves blessures à la cuisse gauche, au mollet droit et au poignet gauche. Il a d’abord été soigné sur le bateau avant d’être transporté par hélicoptère dans un hôpital local. Il est décédé à l’hôpital durant la nuit, a indiqué l’équipe médicale mardi.

Le trentenaire est la seconde personne à être décédé d’une attaque de requin en Australie cette année. L’un des membres de l’équipe de secours a décrit l’incident comme «absolument horrifiant». «Il souffrait de très sérieuses morsures, a perdu beaucoup de sang et a subi un arrêt cardiaque», a-t-il dit.

En septembre, une femme de 46 ans et une fille de 12 ans avaient été attaquées par des requins à une journée d’intervalle dans la même région. La jeune fille avait perdu une jambe. Une opération de chasse au requin avait alors été lancée, lors de laquelle six animaux avaient été capturés en une semaine. La région des îles Whitsunday autour de Cid Harbour est l’une des destinations de vacances les plus populaires de l’île-continent, avec plus de 750.000 visiteurs nationaux et internationaux chaque année.

Après l’attaque de lundi, des politiques locaux ont demandé à l’Etat du Queensland d’installer autour de Cid Harbour des drum lines permanentes, ces pièges aquatiques utilisés pour capturer les grands requins via des appâts, comme c’est le cas dans d’autres endroits le long de la côte est australienne. «Nous flirtons avec le danger lorsqu’on nous compare avec d’autres communautés… C’est de la folie», a affirmé le sénateur Jason Costigan à la radio ABC mardi.