Un candidat sur cinq insatisfait de son CV

129

Le CV reste le support de communication majeur tout au long du processus de recrutement. Rédiger un bon CV reste pourtant une expérience jugée difficile par 33 % des candidats, selon une enquête Manpower.

Alors que la communication entre candidats et recruteurs s’accélère toujours plus au rythme des réseaux sociaux, le traditionnel CV reste le support de communication majeur tout au long du processus de recrutement. Il doit capter l’attention du recruteur au premier regard, et permettre d’alimenter la discussion lors d’un entretien d’embauche.

Réaliser un bon CV n’est pourtant pas une sinécure. Sa rédaction est jugée difficile tant au niveau du contenu que de la forme par plus d’un candidat sur trois. À l’arrivée, un candidat sur cinq estime même que son CV n’est pas assez attractif pour capter l’attention du recruteur et 56 % des demandeurs d’emploi aimeraient y apporter des améliorations.
Selon l’enquête de Manpower, près d’un candidat sur deux (49 %) est parti d’une feuille blanche en utilisant Word, tandis que 18 % d’entre eux s’est inspiré d’un modèle transmis par une personne de son entourage et 17 % d’entre eux ont téléchargé un modèle sur internet. Un peu moins d’un candidat sur dix (7 %) a demandé à quelqu’un de s’occuper de la mise en page. Au final, près d’un demandeur d’emploi sur cinq (19 %) n’est pas satisfait du résultat final et estime que son CV n’est pas suffisamment attractif pour capter l’attention d’un employeur.

La société de ressources humaines a donc lancé cvtemplate.be, un service visant à aider à concevoir le précieux document. « Disposer d’un CV professionnel augmente fortement la confiance et les chances du candidat lors du processus de recrutement », souligne Marc Vandeleen, de Manpower Group. Le service est accessible à tous, pas uniquement aux personnes postulant via Manpower.