Albert II réfléchit aux suite à donner au test ADN demandé par Delphine Boël

Belga / K. Desplenter

Albert II attendra d’avoir l’avis d’un avocat à la cour de cassation avant de prendre la décision de se pourvoir ou non devant cette instance au sujet du test ADN que la justice vient de lui imposer.

La cour d’appel de Bruxelles a rendu un arrêt qui établit que Jacques Boël n’est pas le père légal de Delphine Boël. La cour ordonne également à Albert II de se soumettre à un test ADN, afin de savoir s’il est ou non son père.

Me Alain Berenboom, conseil du roi Albert II, a déclaré que son client est dans l’attente d’un avis afin de déterminer s’il se pourvoira ou non en cassation contre cette décision. « Cet arrêt de la cour d’appel ne sera définitif que s’il n’y a pas de pourvoi en cassation ou que, en cas de pourvoi, la cour de cassation le confirme », souligne le conseil du roi.