Meurtre du’une joggeuse à Namur: Un suspect interpellé

Belga

Un suspect a été interpellé jeudi à la suite de la découverte du corps sans vie d’une joggeuse dans le coffre d’un véhicule plongé dans la Sambre, à Namur, a annoncé le parquet namurois vendredi matin.

L’homme, âgé d’une trentaine d’années et originaire de la région, nie son implication dans les faits. Il comparaîtra devant le juge d’instruction vendredi en fin d’après-midi, en vue d’être inculpé.

Les circonstances du décès sont encore floues à l’heure actuelle. Un témoin a appelé la police jeudi peu avant 09h00, indiquant qu’il avait vu un homme frapper et enfermer une femme dans le coffre d’une voiture, à Boninne, avant de quitter les lieux.

Les policiers ont retrouvé le véhicule dans l’heure qui a suivi, alors qu’il était en train de couler dans la Sambre, rue Tir de Ronet, à Flawinne. Le conducteur, qui se trouvait encore à proximité, a directement été interpellé. La protection civile et les pompiers ont pu sortir lla voiture de l’eau quelques heures plus tard et constater que le corps sans vie d’une femme se trouvait dans le coffre.

Vers une inculpation

La victime s’appelait Wivinne Marion. Elle était âgée de 42 ans et travaillait comme néonatologue au CHR de Namur. Mère de deux enfants, elle habitait près de l’endroit où elle a été enfermée dans le coffre du véhicule et faisait son jogging au moment des faits.
Le suspect, qui a été entendu par les services d’enquête, nie son implication dans l’homicide. Il sera entendu vendredi en fin de journée par le juge d’instruction et devrait être inculpé, a précisé la magistrate de presse, Charlotte Fosseur.

L’enquête ne permet pas encore de définir si la victime était déjà décédée avant d’être plongée dans la Sambre à l’intérieur du véhicule. L’autopsie, réalisée vendredi matin, devrait permettre d’en savoir plus sur les causes exactes du décès.

Il semble que le suspect et la joggeuse ne se connaissaient pas avant les faits mais les enquêteurs ne peuvent pas encore l’affirmer.
Le parquet précise par ailleurs que la police a aperçu le véhicule une première fois, avant qu’elle n’en perde la trace et qu’il soit retrouvé dans l’eau. Aucune course-poursuite n’a toutefois été confirmée.