Expérimentez avec la photographie « low key »

211

Bientôt nous reculerons à nouveau notre montre d’une heure. Il fera donc noir plus rapidement en fin de journée. La période idéale pour s’essayer à la photographie « low key ». Mais qu’est-ce précisément et comment s’y prendre ?

Un supplément d’âme

Une fondue au chocolat à la lueur de bougies ou encore le reflet des lumières de la ville dans l’eau… L’automne permet de capter un tout autre univers ! Avec leurs contrastes élevés et nuances plus foncées, les photos « low key » sont à la fois mystérieuses et terriblement intéressantes… Et à ne pas confondre avec des clichés simplement sous-exposés !

Basse lumière

Réussir ses photos en basse lumière reste un défi, même pour les pros. Sans évoquer la difficulté qu’ont la plupart des smartphones à gérer ces conditions lumineuses. Le Samsung Galaxy S9, lui, y arrive ! La caméra sophistiquée Dual Aperture a été conçue pour s’adapter à la luminosité, à l’instar de nos yeux. Résultat ? Des photos toujours nettes.

Le travail de la photographe belge Sanne De Block s’est déjà vu récompensé par plusieurs « Fearless Photographers Awards ». Voici quelques astuces de cette amoureuse d’ambiances mystérieuses :

  • Utilisez la lumière de votre environnement. Panneaux publicitaires, réverbères, phares de voiture ou encore étalages… soyez créatifs !
  • N’oubliez pas les smartphones! En route avec des amis? Leurs smartphones sont autant de lumières d’appoint originales !
  • Augmentez la valeur ISO. Plus la valeur ISO est élevée, plus votre photo sera lumineuse. Mais elle aura aussi plus de grain, ce qui peut parfois ajouter un joli supplément d’âme.
  • Jouez avec l’absence de lumière. Votre sujet n’est pas éclairé mais bien l’arrière-plan ? Expérimentez avec les silhouettes !

www.metrophotochallenge.com