Un bug a stoppé la destruction de l’oeuvre de Banksy

427
AFP / Ben Stansall

Le mystérieux Banksy vient de publier une vidéo dans laquelle il met deux-trois choses au point. Et notamment un problème durant la destruction de sa toile « Girl with Balloon » pendant la vente aux enchères chez Sotheby’s.

Le graffeur britannique y explique en effet que cette oeuvre aurait dû être entièrement en lambeaux. « Aux répétitions ça marchait à chaque fois », explique cette vidéo. « Girl with Balloon » a été adjugée pour plus d’un million d’euros. C’est alors que le processus s’est enclenché pour se bloquer à mi-chemin.

L’oeuvre a depuis lors changé de nom et s’appelle désormais « Love is in the Bin » (« L’amour est à la poubelle »). Par cet acte, Bansky voulait faire un pied de nez au marché de l’art. Mais il semblerait que ce soit ce même marché qui l’ait rattrapé.

(Voir la vidéo sur mobile)

Cette oeuvre sur toile est désormais une installation créée lors d’un happening qui a fait le tour du monde. Elle vaut donc désormais au moins le double du prix pour lequel elle été adjugée. L’heureux possesseur pourra donc remercier le ‘bug’ technique.

Banksy en a également profité pour dire que la maison Sotheby’s ne savait pas ce qu’il allait se passer. Dans sa vidéo, on voit un homme appuyer sur un interrupteur pour déclencher le processus d’autodestruction. On suppose qu’il avait deux complices dans la salle, à moins qu’il y fut en personne.