Une fillette de 4 ans expulsée des États-Unis sans ses parents

302
Ph. Orlando ESTRADA / AFP

L’administration américaine a renvoyé une fillette de quatre ans vers le Guatemala. L’enfant a pris l’avion seul, sans que sa famille ne soit avertie.

Depuis le 19 avril 2018, plus de 6.000 familles de migrants ont été séparées de force aux Etats-Unis. C’est deux fois plus qu’indiqué précédemment par les autorités américaines, a dénoncé Amnesty International dans un récent rapport. Ces familles ont subi un « préjudice catastrophique », selon l’organisation. En juillet dernier, une vidéo illustrait comment des jeunes enfants séparés de leur famille pouvaient être amenés à se retrouver seuls devant les tribunaux américains.

Sa famille n’a pas été prévenue

Face au tollé et aux images d’enfants terrorisés, Donald Trump a rétropédalé en juin. Cependant, plus de 300 jeunes n’ont toujours pas retrouvé leurs parents. C’était le cas d’une petite fille guatémaltèque de quatre ans. Mardi dernier, le Service des douanes et de la protection des frontières (CBP) a rapatrié l’enfant vers Guatemala City. Non seulement, l’enfant a pris l’avion sans ses parents mais en plus, son père, qui habite à 8h de route de l’aéroport, n’a pas été informé du retour de sa fille.

Un traumatisme supplémentaire évitable

« L’enfant a été renvoyé dans son pays d’origine mardi, environ six mois après avoir été séparée de son père, qui a été rapatrié avant sa fille », a déclaré au Daily Mail Lisa Frydman de l’organisation Kids in Need of Defense (KIND). Arrivée à l’aéroport de Guatemala City, la fillette a été contrainte de passer la nuit dans un centre d’accueil car son père n’a pas été prévenu à temps. « C’est profondément dérangeant et c’est le genre de traumatisme supplémentaire qui pourrait facilement être évité », a expliqué Lisa Frydman.

AFP / H. Martinez

« Je ne peux pas imaginer à quel point cela a dû être déroutant pour elle après avoir été enlevée à sa famille pendant six mois et après qu’on lui ait raconté qu’elle retournerait dans sa famille, de descendre de l’avion et de découvrir que sa famille n’est pas là », a déploré Jennifer Nagda de l’organisation Young Center for Immigrant Children’s Rights.

Selon les associations, le cas de cette fillette de quatre ans n’est pas isolé et plusieurs enfants ont été renvoyés dans leur pays, seuls et sans que leur famille ne soit avertie.

ORLANDO ESTRADA / AFP