[Jeu vidéo] FIFA 19 – Pas de révolution mais quelques nouveautés bien sympas

434

Comme chaque année, quelques semaines après PES, c’est au tour de FIFA de s’inviter sur les consoles et les PC des fans de foot. S’il ne faut pas s’attendre à de grands bouleversements et encore moins à une révolution, cette édition 2019 réserve néanmoins son lot de nouveautés.

Cette année, EA Sport a acquis les droits de la Champions League. Il fallait donc s’y attendre, la célèbre coupe aux grandes oreilles débarque en grande pompe dans FIFA. Outre la possibilité de participer à la compétition, on retrouve aussi l’ambiance, l’habillage télévisuel et bien sûr l’hymne de la prestigieuse coupe d’Europe. Et il faut bien avouer que ça fait son petit effet !

Des nouvelles règles !

Ce n’est pas la seule nouveauté en termes de contenu. En plus, des traditionnels modes Carrière et FUT, EA a décidé d’ajouter un peu de piment dans les matchs entre potes en donnant la possibilité de participer à des matchs amicaux avec des règles prédéfinies très spéciales. Dans le mode « Distance », les buts marqués en dehors de la surface comptent double. Dans le mode « Têtes et volées », seuls les actions marquées de la tête, sur une reprise de volée, sur coup franc direct ou sur pénalty sont prises en compte.

Il est également possible de participer à des matchs qui s’affranchissent de toutes les règles du foot (hors-jeu, faute et carton) et où règne le chaos. Enfin, FIFA 19 s’inspire également de la mode des Battle Royale avec un mode « Survie » dans lequel on perd un joueur de son équipe à chaque but marqué. S’ils apparaîtront comme étant anecdotiques pour certains joueurs, ces modes de jeu originaux sont les bienvenus et viennent animer les parties à plusieurs, en local ou en ligne.

Un mode Histoire varié et complet

Il y a deux ans, FIFA 17 avait introduit son mode Histoire, The Journey, qui permettait de suivre la carrière d’Alex Hunter. Deux ans plus tard, ce mode de jeu est plus long et complet que jamais. Il profite également de l’arrivée de la Champions League dans FIFA. La principale nouveauté est de pouvoir prendre le contrôle des carrières de Danny Williams et de Kim Hunter, en plus de celle d’Alex. Aux commandes de la petite sœur Hunter, on participera aux éliminatoires puis à la Coupe du Monde féminine qui se déroulera en France en 2019. C’est l’occasion idéale de s’attarder en profondeur sur le foot féminin, introduit dans FIFA il y a trois ans.

 

Le FIFA le plus lent de l’histoire ?

Du côté du gameplay, FIFA 19 introduit un nouveau système de contrôle de balle mais aussi la « frappe synchronisée », en appuyant deux fois sur la touche tir dans un timing parfait, les joueurs les plus habiles pourront déclencher un frappe d’une précision parfaite. Dans la pratique, FIFA 19 se distingue par sa vitesse de jeu, qui a rarement, voire jamais, été aussi lente, et ce n’est pas pour nous déplaire. On regrettera néanmoins une certaine tendance des frappes à frapper les poteaux ou la transversale et des erreurs des gardiens entraînant des buts contre son camp parfois absurdes.

Enfin, du côté des graphismes, FIFA 19 repose sur le même moteur que FIFA 18. Il ne faut pas s’attendre à de grands changements. Néanmoins, FIF   A 19 est très beau, sur et en dehors des terrains. Le jeu d’EA Sport se démarque notamment du rival PES pour une modélisation des joueurs bien plus réaliste et réussie.

Après un FIFA 18 sans grande nouveauté mais qui s’est tout de même écoulé à près de 25 millions d’exemplaires, FIFA 19 ne bouleverse ni gameplay ni ses graphismes mais brille par son contenu. En plus de ses 600 équipes sous licence officielle, FIFA dispose désormais des droits de la Champions League, d’un mode Histoire sympa, long et plus complet que jamais, et des matchs aux règles spéciales qui vont animer les soirées entre potes. Finalement, ça en fait des nouveautés pour un FIFA !

REVIEW OVERVIEW
FIFA 19