71 triathlètes belges au départ du Mondial d’Ironman à Hawaii

647
71 triathlètes belges au départ du Mondial d'Ironman à Hawaii

Septante et un triathlètes belges s’élanceront dans les eaux bleues de l’Océan Pacifique, samedi matin depuis la plage de Kona (Hawaï/USA), pour y disputer la finale mondiale du circuit Ironman de triathlon. Un nouveau record de participation de notre pays à cette 40e édition de l’Ironman d’Hawaii, dépassant largement les 54 engagés de 2015 et 2017. Parmi eux trois professionnels: Tine Deckers (40 ans) chez les dames, et Frederik Van Lierde (39) et Bart Aernouts (34) chez les messieurs. Chez les féminines, la Suissesse Daniela Ryf, victorieuse ces trois dernières années à Kona, fait figure d’épouvantail, tant sa domination fut importante cette saison. Invaincue en 2018, la quadruple championne du monde sur 70.3 (semi-Ironman) et championne d’Europe dans un temps record à Francfort (8h38:44) partira bien sûr en grande favorite. Les questions à se poser sont plutôt: qui finira deuxième et avec quel écart? Deuxième en 2017, la Britannique Lucy Charles, 25 ans et meilleure nageuse du peloton féminin, tentera certainement de retarder au maximum le retour de Ryf à vélo, avant de faire de la résistance en course à pied. Un marathon où Ryf et Charles devront se méfier de Miranda Carfrae, 37 ans, qui possède le record de la discipline à Kona (2h56:51). Après avoir donné naissance à une petite fille en août 2017, l’Australienne effectue son retour sur l’île hawaienne, où elle s’est déjà imposée à trois reprises.

Seule professionnelle belge à s’élancer sur les 3,8 km de nage, 180 km de vélo et 42,2 km de course à pied, Tine Deckers sera de la partie pour la septième fois de sa carrière à Hawaii. Son meilleur résultat reste une 12e place, obtenue à deux reprises, en 2009 et 2011. La Louvaniste aura à coeur cette fois de terminer la course après des abandons lors de ses deux dernières participations, en 2015 et 2016.

La course apparaît beaucoup plus ouverte chez les messieurs, surtout après le forfait sur blessure du double lauréat allemand Jan Frodeno. Si les favoris sont toujours à chercher du côté de l’armada germanique, avec le tenant du titre Patrick Lange, et Sebastian Kienle, vainqueur en 2014, nos deux représentants belges auront peut-être également une belle carte à jouer.

Frederik Van Lierde, lauréat en 2013 et vainqueur cette saison pour la 5e fois de l’Ironman de Nice, ainsi que Bart Aernouts, sacré cette saison à Hambourg, se positionnent en outsiders, tout comme l’Espagnol Javier Gomez, le quintuple ancien champion du monde de courte distance.

« Cette année, je ne pars pas avec un objectif en terme de classement », a expliqué Van Lierde. « Mon but sera de réaliser une course intelligente et terminer avec un bon sentiment », selon le triathlète de Menin qui mettra un terme à sa carrière en 2020.

Le départ de l’édition 2018 du triathlon d’Hawaii sera donné samedi sur le coup de 6h35 du matin (18h35 heure belge) pour les pros masculins, tandis que les féminines les suivront cinq minutes plus tard (6h40). Les premières arrivées sont prévues vers 14h30 (02h30 heure belge, dimanche matin).

Source: Belga