Un homme interné pour sa dépendance à Netflix

476
AFP / Lionel Bonaventure

L’addiction peut prendre des formes diverses et variées. En Inde, un chômeur est soigné pour une dépendance à Netflix dans une clinique de « rééducation numérique », le premier cas dans ce pays.

Les médecins de Bangalore ont expliqué, au Daily Mail, qu’un jeune homme de 26 ans avait commencé à regarder des films et des séries en streaming pour s’extraire de la réalité. Son ‘binge-watching’ atteignait plus de sept heures par jour.

Cette forte dépendance provoque de la fatigue, de l’épuisement et un rythme de sommeil irrégulier qui peut faire des ravages sur la santé. Les médecins n’ont cependant pas révélé ce qu’il regardait.

Netflix India propose les séries américaines et européennes habituelles, ainsi qu’un éventail de films et de programmes indiens issus de Bollywood.

« Une méthode d’évasion »

Le jeune homme est actuellement pris en charge par des médecins de l’Institut national de la santé mentale et des neurosciences à Bangalore. Ce centre de réadaptation s’attaque habituellement  aux problèmes de drogue et d’alcool, ainsi qu’à la dépendance à la technologie, notamment aux jeux et aux médias sociaux.

Manoj Kumar Sharma, professeur de psychologie clinique explique à The Hindu: « C’était une méthode d’évasion. Il pouvait oublier ses problèmes et en retirer un immense plaisir. » Sa dépendance était si grave qu’il se branchait sur Netflix dès son éveil le matin, a révélé le Dr Sharma. Il perdait alors tout contrôle de soi.

Netflix est réputé pour sa capacité à captiver les téléspectateurs, qui regardent souvent des séries télévisées pendant des heures. Les chiffres suggèrent que l’abonné moyen regarde près de 50 minutes de Netflix par jour.