[Jeu vidéo] Forza Horizon 4 – Le meilleur jeu de course de l’année

277

2018 a été une année riche en jeux de voiture avec notamment The Crew 2, Burnout Remastered, Gravel ou encore Onrush. Mais s’il ne fallait en retenir qu’un, ne cherchez plus : Forza Horizon 4 va mettre tout le monde d’accord.

En quelques années seulement, Forza Horizon s’est hissé au sommet des jeux de course. C’est qui à la base devait être une déclinaison fun de la simulation Forza Motorsport est devenu une référence en termes de graphismes et de gameplay. Des mécanismes introduits par le studio Playground Games dans Horizon ne cessent d’ailleurs d’inspirer et d’être repris par les autres licences. Après un Forza Horizon 3 phénoménal sorti de 2016, on attendait de pied ferme ce nouvel opus et nous n’avons pas été déçus.

Serrez à gauche !

Après avoir remis une copie quasi-parfaite avec Forza Horizon 3, Playground Games se devaient de trouver de nouvelles idées pour surprendre les joueurs. La première surprise vient du changement de décor. Tous les deux ans, Forza Horizon emmène les joueurs dans des endroits toujours plus exotiques. Après le Colorado, l’Europe méditerranéenne et l’Australie, direction… le Royaume-Uni. Bon, c’est vrai qu’a priori il y a plus sexy et paradisiaque comme destination. Mais bon, finalement c’est sympa de découvrir la campagne anglaise, de traverser à fond la caisse des champs et des prairies remplies de moutons, de découvrir d’anciens châteaux ou d’explorer les rues d’Edimbourg. Finalement, le plus difficile dans ce nouveau décor est de s’habituer la conduite à droite !

Les quatre saisons

Forza Horizon avait déjà habitué les joueurs au cycle jour/nuit et à des conditions météos dynamiques. Cette fois, les équipes de Playground sont allées encore plus loin en introduisant le changement de saison. L’apparition de l’été, l’automne, l’hiver et le printemps est d’ailleurs la principale nouveauté de Forza Horizon 4. Et là encore, les développeurs n’ont pas fait les choses à moitié. En effet, à chaque changement de saison, c’est l’entièreté de l’immense terrain de jeu qui évolue. Le ciel et les conditions changent, mais tout le reste également. Les feuilles tombent des arbres, les plans d’eau gèlent, les champs de blé de l’été laissent place à des champs moissonnés dans lesquels il reste quelques ballots de pailles en automne.

Après un hiver rigoureux passé à rouler sur les routes enneigées, c’est ainsi un réel bonheur de voir arriver le printemps. L’idée est très sympa, on regrettera que le changement de saison n’évolue pas en temps réel ou encore qu’il ne soit pas modifiable à souhait. Ce sera peut-être pour Forza Horizon 5. Car pour l’instant, une fois le niveau 20 passé, les joueurs du monde entier sont logés à la même enseigne et dans le jeu, la saison change une fois par semaine, chaque jeudi soir. Comptez donc quatre semaines dans la vie réelle pour boucler une année dans Forza Horizon 4.

450 bolides parfaitement modélisés

Pour le reste, Forza Horizon 4 est fidèle à la saga. On y retrouve 450 véhicules de 100 constructeurs différents parfaitement modélisés, des épreuves multiples et variées, des trésors de grange à découvrir, un monde ouvert immense (de la même taille que Horizon 3) à explorer dans les moindres recoins et bien sûr une série d’épreuves spectaculaires lors desquels il faut faire la course contre un avion, un train ou un hydroglisseur. Forza Horizon 4, c’est le plaisir de conduire et le fun à l’état pur.

Le jeu signe l’apparition de nouveaux types d’épreuves scénarisées. Le joueur sera ainsi amené à se glisser dans la peau d’un cascadeur, d’une blogueuse qui s’intéresse aux meilleures expériences auto dans l’histoire des jeux vidéo ou encore d’une entreprise spécialisée dans la location des hypercars les plus rapides du monde. Malgré son orientation volontairement « arcade » et accessible à tous, Forza Horizon 4 peut également devenir un jeu de course exigeant une fois que toutes les aides à la conduite sont désactivées et que les dégâts mécaniques sont activés.

Une personnalisation jusqu’au klaxon

Bien que cet aspect ne nous ait pas spécialement emballés, un système de personnalisation assez poussé fait son apparition dans Forza Horizon. Il devient ainsi possible de personnaliser dans les moindres détails les vêtements et les accessoires de son personnage, de lui attribuer des « emotes », des danses de victoire. Même chose avec les véhicules avec les possibilités de créer des livrées, de modifier la mécanique ou les éléments esthétiques, et, c’est une nouveauté, de débloquer des klaxons complètement loufoques.

Enfin, impossible de ne pas parler de Forza Horizon 4, sans parler de ses graphismes somptueux. Optimisé pour la Xbox One X, le jeu propose une véritable claque graphique. Il s’agit du plus beau jeu de voitures développé à ce jour et Horizon 4 est un véritable régal pour les yeux avec des effets et des reflets à couper le souffle.

Forza Horizon 4 s’impose comme le jeu de course de l’année. Fun, sublime et doté d’un contenu gargantuesque, Forza Horizon 4 est une déclaration d’amour aux grosses cylindrées et plus globalement à tout ce qui a quatre roues et un moteur. Entre les épreuves, l’exploration, la customisation, le garage et la salle des enchères, il y a toujours quelque chose à faire et les heures passent à toute vitesse. Forza Horizon 4 est un jeu généreux qui se consomme sans modération.

Vous hésitez encore ? L’immense démo gratuite vous proposera un bel aperçu du jeu.

Découvrez le trailer de lancement :

REVIEW OVERVIEW
Forza Horizon 4 (Xbox One, Windows 10)