Des plus geeks aux plus chères : voici les sneakers de tous les superlatifs

L’engouement autour des sneakers entraîne les fabricants à créer des paires de plus en plus originales et exclusives et les collectionneurs à acquérir des modèles toujours plus uniques. De la plus rare à la plus chère en passant par la plus belge, Metro a sélectionné les sneakers de tous les superlatifs.

Les plus « geeks »

Apple Computer Sneakers

Au début des années 1990, l’entreprise Apple a créé une paire de baskets spécialement pour ses employés. Seuls quelques dizaines d’exemplaires ont été produits et la plupart d’entre eux ont terminé à la poubelle. Aujourd’hui, ces sneakers sont devenues ultra-collectors. L’une de ces paires,  mise aux enchères en 2017 mais estimée à 30.000$, n’a pas trouvé preneur. Peut-être que la pointure, du 43, ne convenait pas aux collectionneurs. Ou alors, c’est une question de prix…

Les plus « mythiques » 

Nike Air Mag de « Retour vers le futur »

Depuis leur apparition dans « Retour vers le Futur 2 » en 1989, les Nike autolaçantes n’ont cessé de faire rêver toute une génération de geeks et de collectionneurs. Bientôt 30 ans plus tard, et malgré des années de rumeurs, les Nike Mage n’ont toujours pas été commercialisées à grande échelle. En juin dernier, un collectionneur fortuné s’est consolé en s’offrant la chaussure gauche d’une paire portée par Michael J. Fox dans le film. Malgré un état de délabrement avancé, elle s’est arrachée 92.100 $, soit près de 80.000 €.

Les plus « belges » 

Nike SB Dunk High Premium Waffle

Cela aurait pu être un hommage à notre plat pays. Il n’en est rien. En 2016, Nike a commercialisé une paire de SB Dunk High sur le thème de la gaufre. Décrit comme « un chef-d’œuvre culinaire à mettre aux pieds », cette paire reprend la texture et la couleur de la célèbre spécialité belge. Sur le côté de la chaussure, la virgule donne l’impression d’avoir été recouverte d’un nappage au chocolat qui dégouline. Miam!

 

Les plus « chères » 

Li-Ning Way of Wade 4  « The Fire Monkey »

À défaut d’être les plus belles, les « Fire Monkey » sont de très loin les sneakers les plus chères de notre sélection. Prix de vente : 4 millions $, soit près de 3,5 millions €. Diamants, saphir et or 18 carats expliquent, en partie, le prix de ces chaussures. Deux ans et demi après que cette paire ait été dévoilée en grande pompe à New York, il est aujourd’hui impossible de savoir où elle se trouve. Mais à ce prix, il y a peu de chance que quelqu’un les aient aux pieds.

Les plus « mobiles »  

Adidas EQT Support 93 / Berlin

Début 2018, Adidas a collaboré avec la BVG, la société des transports publics de Berlin, pour créer une paire de baskets reprenant les motifs des sièges du métro berlinois. Numérotées et limitées à 500 exemplaires, elles étaient vendues avec un ticket spécial, inséré sous la languette, qui permettait à son propriétaire de voyager gratuitement sur le réseau pendant un an.

Les plus « guindailleuses »  

Adidas Originals München «Oktoberfest»

En 2017, à l’occasion de l’Oktoberfest, Adidas a revisité son modèle «München». L’intérieur de la chaussure rappelle les nappes à carreaux rouges des tentes de la célèbre fête de la bière et il y a une petite languette sur laquelle il est indiqué « Prost », qui veut dire santé en allemand. Cerise sur le gâteau : la tige imperméable garde les pieds au sec face aux projections d’eau et de bière.

Les plus « chics » 

Gumshoe

Au printemps dernier, la ville d’Amsterdam, en collaboration avec Explicit Wear pour la distribution et Gum-Tec pour la fabrication, a imaginé de recycler les chewing-gums jetés dans les rues de la ville en semelles pour sneakers. Le résultat est une paire de baskets en cuir, disponible en rose ou en noir, et dont la semelle extérieure est composée de chewing-gums recyclés. Les Gumshoe sont vendues au prix de 200 €.