Voici comment Amazon piège les livreurs pour vérifier leur intégrité

AFP PHOTO / MANJUNATH KIRAN

Des colis « piégés » pour vérifier l’intégrité des livreurs ? C’est l’étonnante méthode d’Amazon pour limiter les vols de paquets lors de la livraison.

Selon une enquête américaine de 2017, près d’un tiers des personnes ayant effectué des achats en ligne ont déjà été victimes du vol de leur commande. 43 % des répondants avaient même indiqué qu’ils évitaient d’acheter du matériel électronique en ligne de peur du vol. Le vol de colis représente donc un manque à gagner pour les entreprises de commerce en ligne et nuit à leur image.

Des faux colis envoyés

Pour lutter contre les vols effectués par des livreurs, Amazon utilise une méthode surprenante, révélée ce 21 septembre par Business Insider. Des sources internes ont expliqué que des colis, avec des fausses étiquettes et sans objet de valeur à l’intérieur, étaient envoyés aléatoirement dans les centres logistiques afin d’être livrés.

Un employé qui souhaite garder l’anonymat explique que lorsque le livreur scanne le colis « piégé », il reçoit un message d’erreur. Dans ces cas-là, il doit normalement appeler un superviseur ou laisser le colis dans sa camionnette pour le retourner au centre de distribution. Mais puisque le colis n’est pas reconnu par Amazon, il peut également facilement le voler.

Une méthode efficace

Avec cette méthode, Amazon peut facilement vérifier l’intégrité des livreurs car malgré le message d’erreur reçu pour l’employé, le paquet est bel et bien suivi de près par le géant. Si le colis revient au centre, le livreur ne sera pas inquiété. Par contre s’il disparaît de la circulation, Amazon considérera le livreur comme un voleur.

Selon un ancien responsable logique d’Amazon, la méthode, qui n’en est qu’une parmi d’autres pour lutter contre les vols, porte ses fruits. « Nous avons attrapé des personnes qui n’étaient pas honnêtes », a déclaré la taupe à Business Insider.